Monoxyde

ÉMANATION DU MONOXYDE DE CARBONE : La Protection civile met l’accent sur les causes

On regrettera qu’hormis les spécialistes de la Protection civile qui ont traité mardi dernier, jour de l’ouverture du Salon international de la ventilation, chauffage et climatisation (SIVECC) 2019, une conférence sur « le désenfumage », pour alerter sur les causes à l’origine d’asphyxie de citoyens, à cause de l’émanation du monoxyde de carbone, en raison de vente de chauffages non-conformes aux normes requises, sur le marché algérien, et que le ministère du commerce peine à endiguer ce phénomène.

Les organisateurs, soulignons-le, ont, hélas, négligé la programmation d’une journée d’étude consacré à l’utilisation de ces appareils, le non-respect des règles et de la législation par des commerçants, par l’exposition de ces produits à la vente, alors qu’ils ne répondent pas aux normes, causant, dans la majorité des cas, des accidents mortelles. à cela s’ajoute l’exploitation de ce Salon pour la sensibilisation contre ces risques qui continuent à causer des victimes, à travers le pays, par l’émanation du monoxyde de carbone, notamment à travers également, des gestes de prévention, dont principalement, savoir quoi acheter et ne pas se contenter de privilégier l’achat à bas prix ou une approche commerciale pour tirer profit. Le Salon s’est déroulé principalement, autour de « l’encouragement de la production nationale» du secteur, et s’est inscrit comme but principal de ce rendez-vous « de créer des rencontres Be to Be entre les exposants afin d’exporter leurs produits.» comme l’a précisé, la directrice du Salon, Samira Lebib, dans ses déclarations, lors de cette rencontre. Pour rappel, le Salon international de la ventilation, chauffage et climatisation (SIVECC) 2019, prend fin, aujourd’hui et a connu la participation de 40 exposants, entre producteurs locaux et des responsables d’entreprises mixtes qui, durant ces trois jours, ont prospecté les possibilités de partenariat avec des grandes marques connues sur le marché mondiale. La responsable de cette édition, Samira Lebib avait indiqué,  lundi dernier, la vieille de l’ouverture du Salon SIVECC 2019, que celui-ci « permettra aux entreprises du domaine de créer des partenariats et d’assurer un transfert de technologies pour pouvoir, à terme, exporter les équipements de climatisation et de chauffage. » a-t-elle précisé. De son côté, Chabane Aziz, directeur adjoint du Salon, avait eu à indiquer que ce Salon, qui est une première au Maghreb, « est une fierté pour l’Algérie, car il obéit aux nouvelles exigences nationales en termes de réduction de la facture énergétique». Cet intervenant a souligné que l’objectif du salon est aussi d’encourager la production nationale. Pour sa part, le responsable commercial de la climatisation centralisée chez LG Algérie, Mohamed Brahmi, n’a pas manqué, dans ses déclarations, d’attirer l’attention sur la nécessité d’équiper les habitations en matériaux de construction «obéissant aux normes d’efficacité énergétique ». Déclarant, à ce propos qu’ « avant de parler d’équipements qui ne sont pas énergivores, il faut parler de la déperdition énergétique dans les habitations », a-t-il souligné en ajoutant qu’il était important de construire avec des techniques d’isolation thermique pour réduire la consommation énergétique.
Mohamed Amrouni