ANP

ELLE ABORDE LES NOUVEAUX TYPES DE MENACES CONTRE LE PAYS : L’ANP au cœur des enjeux de l’heure

La  lecture de la Déclaration de politique générale du Gouvernement, laisse comprendre que l’Armée nationale populaire est appelée à rester vigilante pour faire face aux défis nouveaux qui se posent au pays dans un contexte géopolitique et géostratégique marqué par des grands bouleversements et de grandes menaces qui pèsent sur le pays. L’ANP, qui a acquis une solide expérience en matière de lutte contre le terrorisme, sa logistique, son organisation et sa capacité de nuisance, est aujourd’hui devenue une référence et un partenaire sûr en mesure de consolider les initiatives de stabilisation des régions sous la menace des groupes criminels.

Aujourd’hui, et avec les grands bouleversements que connait le monde, les menaces deviennent multiples ce qui nécessite une vigilance accrue de l’Anp pour pouvoir sécuriser aussi bien l’intégrité territoriale du pays que ses frontières avec les pays du voisinage qui vivent des situations de conflit. Dans ce contexte, la Déclaration de politique générale a insisté sur la cyber-défense, un concept nouveau induit par les développements technologiques en matière d’espionnage, de cybercriminalité et de destabilisation des pays. Les faits d’armes de l’Anp dans ce domaine renseignent sur le degré de mobilisation de ses moyens aussi bien matériels qu’humains.  Concernant ce volet, la déclaration de politique générale a annoncé la mise en place d’une stratégie visant à prendre en charge la lutte contre la cybercriminalité et  développement de la cyber-défense.
À ce titre, l’ANP a investi dans la formation et le renforcement de ses capacités en matière de cyber-défense et de lutte contre toutes formes de crime électronique, notamment par la mise en place de l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information qui œuvre, de concert avec les Institutions de l’État spécialisées en la matière, à l’élaboration d’une stratégie nationale efficace de sécurisation des systèmes d’information. Cela renseigne sur le degré d’anticipation du commandement de l’Anp qui n’a pas négligé l’apport- des nouvelles technologies dans les entreprises de déstabilisation du pays et ses Institutions.  C’est à ce titre d’ailleurs que le commandement de l’Anp s’attèle à réunir toutes les conditions pour le développement et le renforcement des capacités du système national de défense, un système basé aussi bien sur la mobilisation du potentiel humain mais aussi technologique et de combat, souligne la Déclaration de politique générale du Gouvernement, qui sera présentée début octobre à l’Assemblée populaire nationale.
Le document souligne que dans le cas de ses nobles missions constitutionnelles et à la lumière des directives et des orientations du président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale et s’inscrivant dans le contexte géopolitique régional et international, l’ANP s’attèle, sans cesse, à mobiliser et déployer tous les moyens humains et matériels et à réunir toutes les conditions pour le développement et le renforcement des capacités du système national de défense.
Dans ce contexte, indique le document, le Haut commandement de l’ANP « n’a ménagé aucun effort pour remplir ses obligations dans le domaine de la sécurité et de la défense nationales, notamment en matière de sécurisation des frontières et de préservation de l’intégrité territoriale, par la consolidation des dispositifs de surveillance et de protection déployés tout au long des frontières terrestres et des espaces maritimes et aériens de souveraineté ».
À cet égard, les nombreuses opérations d’introduction de drogues et d’armes à travers les frontières Ouest et Sud-Ouest, témoignent du degré de vigilance des unités de l’Anp et d’efficacité du système de surveillance mis en place. Et pour maintenir un haut niveau de mobilisation et de préparation au combat, l’Anp poursuit la mise en œuvre du programme tracé par le Haut commandement en matière de disponibilité opérationnelle et les résultats probants des exercices tactiques effectués durant l’année de préparation au combat 2021/2022, témoignent du niveau élevé atteint par nos forces armées en matière de maîtrise des technologies modernes et des systèmes d’armes complexes, note la Déclaration.

Une armée ouverte aux jeunes algériens
Abordant l’élément humain, la Déclaration de politique générale souligne, qu’afin d’assurer l’égalité des chances aux jeunes algériens souhaitant faire carrière dans ses rangs, l’ANP a amélioré les performances de son système de recrutement par l’élargissement de l’accès à son site web de préinscription au profit des catégories des sous-officiers et hommes du rang ». Et pour traduire dans les faits la parité Homme-femme, consacrée  par la Constitution,  la Déclaration révèle,  « la poursuite des actions permettant à la femme algérienne d’occuper un rôle pivot dans le processus de développement des capacités de nos Forces armées », note le document qui précise que « dans le cadre de sa vision orientée vers le futur, qui consacre et incarne la cohésion nationale entre le peuple et son armée et dans un souci de garantir plus de disponibilité et plus de professionnalisme de la composante humaine, l’ANP a initié un projet de loi relative à la réserve militaire, qui a été adopté par le Parlement et qui reflète clairement la volonté forte du Haut commandement de protéger les intérêts supérieurs de la Nation ».
Sur le plan de ses actions humanitaires, l’ANP « contribue aux opérations d’acheminement des aides humanitaires au profit de pays frères et amis, particulièrement ceux du voisinage ». Il s’agit aussi du « développement de l’industrie militaire, par le soutien du tissu économique à travers des partenariats diversifiés et la création de nouveaux établissements tels que « l’Établissement de fabrication des systèmes énergétiques » et le « Centre de démilitarisation des munitions ». Dans le même objectif, l’ANP œuvre pour le développement de l’économie nationale dans une optique de complémentarité, à travers la mise en place d’une plateforme industrielle mécanique basée sur le développement de la sous-traitance et la contribution à l’intégration de la production nationale, en fabriquant les pièces de rechange aussi bien pour l’ANP qu’au profit des entreprises économiques, publiques et privées.  Il s’agit également du « désenclavement des zones d’ombre, par la concrétisation des opérations confiées à l’ANP et la prise en charge sanitaire des citoyens des zones enclavées tout en assistant, chaque fois que nécessaire, le secteur de la Santé publique.
L’ANP est « pleinement engagée » dans la concrétisation des opérations de sauvetage et d’assistance des populations lors de catastrophes naturelles et de perturbations climatiques à l’instar des opérations réalisées lors des incendies criminelles qui avaient ciblées certaines régions du pays et qui avaient vu l’Anp déployer ses moyens humains et matériels pour venir en aide  aux populations sinistrées.  Concernant la coopération, la Déclaration révèlé que l’ANP s’est montrée disponible et présente en matière de coopération bilatérale et multilatérale par la densification des actions de coopération militaire, notamment avec les pays du sahel autour des questions de la lutte antiterroriste, de la lutte contre la subversion et le crime organisé transfrontalier ainsi qu’avec les différentes organisations gouvernementales internationales et régionales.
La Déclaration de politique générale a par ailleurs, indiqué que l’ANP ne ménage aucun effort en matière de « consolidation des fondements de l’Algérie nouvelle, par l’appui de l’ANP aux forces vives du pays qui vouent, pour la Nation, une loyauté forte et des sentiments nobles, et leur accompagnement dans l’optique de consolider l’unité nationale et raffermir le front interne. Dans ce cadre, elle s’inscrit entièrement dans l’initiative « Main tendue » de Monsieur le Président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale », note la Déclaration de politique  générale du Gouvernement.
Synthèse Slimane B.