15.9 C
Alger
2 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
Brèves

Égypte : deux policiers arrêtés pour avoir torturé à mort un avocat

Deux officiers de police accusés d’avoir torturé à mort, un avocat dans un commissariat, ont été arrêtés jeudi en Égypte, sur ordre du parquet, selon l’agence de presse Mena et un avocat. Les deux policiers ont été placés en détention provisoire pour quatre jours, le temps d’enquêter sur leur responsabilité dans la torture ayant mené la mort d’un citoyen dans le commissariat de Matariya, dans le nord-est du Caire, a expliqué l’agence. La victime, Karim Hamdi, a été arrêtée lundi, déférée devant le parquet mardi et mercredi ses avocats ont découvert qu’il était mort, a déclaré l’un d’eux, Malik Adli, à l’AFP. Il a indiqué qu’il ignorait les raisons de l’arrestation de son collègue, âgé de 28 ans et père de deux enfants. Le bâtonnier de l’ordre des avocats, Mohamed Othmane, a toutefois précisé à un journal du Caire que la victime avait été arrêtée pour sa participation à une manifestation de soutien aux Frères musulmans, la confrérie islamiste classée organisation terroriste par les autorités depuis 2013.
Selon Hicham Abdel Hamid, porte-parole de l’Institut de médecine légale, l’avocat est mort après avoir été frappé sur plusieurs parties de son corps avec des objets contondants. D’après l’agence Mena, sept officiers et policiers du poste de Matariya ont été convoqués comme témoins. Interrogé par l’AFP, le porte-parole du ministère de l’Intérieur Hani Abdellatif a indiqué que l’avocat en question, soupçonné d’être impliqué dans une cellule terroriste, avait été arrêté en compagnie d’une autre personne qui détenait des armes à feu. Le porte-parole a assuré que son ministère respectait les décisions du parquet, quant à l’arrestation des deux officiers. Les Frères musulmans, dont est issu l’ex-président islamiste Mohamed Morsi, ont été interdits dans la foulée de la destitution de M. Morsi par l’armée en juillet 2013. Dans les mois qui ont suivi cette destitution, policiers et soldats ont tué plus de 1 400 manifestants pro-Morsi et plus de 15 000 Frères musulmans ou sympathisants ont été emprisonnés.

Related posts

CHERCHEUR EN SOUFISME : Mohamed Benbrika n’est plus

courrier

Le corps sans vie d’un enfant retrouvé dans une forêt à l’est d’El Eulma

courrier

Changement à la tête des douanes : Farouk Bahamid nouveau DG

courrier

Naâma : saisie de plus de 10 quintaux de kif traité à El-Biodh

courrier

Méditerranée : 1 500 migrants secourus ces dernières 48 heures

courrier

États-Unis : une dispute entre trois frères tourne au drame

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.