campagne moisson battage (1)

Développement de la céréaliculture à Ouargla : Appel à renforcer l’itinéraire technique

Les participants à une rencontre sur «l’importance de l’irrigation d’appoint, le respect de l’usage des engrais et de l’itinéraire technique», tenue dimanche à Ouargla, ont appelé au renforcement de l’itinéraire technique pour développer la filière céréalière dans cette wilaya aux fortes potentialités agricoles.

Le représentant du Conseil national interprofessionnel de la céréaliculture (CNIC) a indiqué que «Ouargla renferme d’importantes réserves hydriques souterraines et de surface agricoles susceptibles de contribuer, avec l’appui technique, à la réalisation d’un rendement quantitatif et qualitatif». M. Abdelghani Benali a fait savoir aussi que le CNIC a arrêté un programme, dans le cadre d’un plan national 2020-2024 portant sur le développement de la filière céréalière à travers le territoire national, ainsi que l’amélioration de la production pour réduire le volume des importations. La réalisation de ces objectifs requiert, a-t-il ajouté, l’amélioration des systèmes d’irrigation agricole et l’adoption par les agriculteurs, la plupart manquant d’expérience dan le domaine, des procédés scientifiques pour le développement de la filière céréalière. «La majorité des agriculteurs recourent à des méthodes traditionnelles dans l’utilisation des intrants agricoles», selon le même responsable qui estime «devoir à l’encouragement des agriculteurs à adhérer à cette stratégie nationale de développement de la céréaliculture. La représentante de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), Mme. Karima Bensaâd, a relevé, de son côté, cet organisme soutient toujours les agriculteurs pour acquérir le matériel d’irrigation, et que la coopérative des céréales et légumes secs (CCLS) accorde d’importantes facilités aux céréaliculteurs pour acquérir ce type d’équipements nécessaires à l’accroissement de la production. Pour sa part, le directeur des services agricoles (DSA) de la wilaya d’Ouargla, Houari Saâd, note qu’en dépit de la réunion des conditions favorables de production, dont l’abondance de la ressource hydrique, la fertilité du sol et l’électrification agricole, le rendement de la production céréalière demeure en-deçà des attentes, ajoutant que le respect de l’itinéraire technique est susceptible d’aider l’agriculteur à atteindre des rendements de 60 quintaux à l’hectare. Ouargla est l’une des wilayas retenues dans le programme du président de la République pour le développement de l’agriculture saharienne et la réalisation d’une importante production céréalière, eu égard au mode d’irrigation utilisé, a-t-il rappelé. Cette rencontre, tenue au centre de formation de formateurs «Salah Eddine El-Ayoubi» à Ouargla, en présence de professionnels et de représentants d’entreprises techniques, s’insère dans le cadre de la feuille de route du secteur de l’agriculture et du développement rural, notamment le développement de la filière céréalière. Cette feuille de route vise à vulgariser l’importance de l’irrigation d’appoint et le respect des modes d’utilisation des engrais et de l’itinéraire technique pour contribuer à l’augmentation de la production et l’amélioration de la productivité, et ainsi réduire la facture des importations, ont indiqué les organisateurs. D’après les données de la DSA, une production céréalière de 100 000 QX, dont 77 000 QX de blé dur, 17 000 QX de blé tendre et 6.000 QX d’orge a été réalisée dans la wilaya d’Ouargla, au titre de la saison agricole 2019/2020 sur une superficie de 2.500 ha. La superficie dédiée à la céréaliculture devra connaitre cette saison (2020/2021) une extension de 1.000 ha, soit une superficie de 3.500 ha à emblaver.