P 24 - PH. PRISON MAROCAINE

CORONAVIRUS AU MAROC : Important foyer de contamination dans une prison

Le Maroc aura de quoi se soucier face à la pandémie du coronavirus qui s’est infiltrée dans une prison locale située à Ouarzazate, au sud du pays.

Un important foyer constitué d’au moins 60 personnes qui ont été testées positives au Covid-19 a été enregistré parmi fonctionnaires, agents et détenus de cet établissement pénitentiare. En l’espace d’une journée, cette information officielle, communiquée par la DGAPR (Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion), a fait le tour des rédactions du monde entier, eu égard au milieu pénitentiaire, qui n’aide pas, voire facteur de risque d’une propagation du virus à grande échelle.
Alors que les rumeurs à ce sujet ont déjà gagné en ampleur, les autorités marocaines ont été contraintes dans leur silence à déclarer ce foyer bien plus tard. C’est en effet dans l’après-midi de la journée de mardi que la DGAPR a décidé, selon les termes de son communiqué, « à soumettre l’ensemble de la population carcérale de la prison locale de Ouarzazate au test de dépistage du coronavirus, et ce après la contamination de plusieurs fonctionnaires et détenus. »
Repris par plusieurs médias français, dont l’AFP et la chaîne France 24, les informations font état des résultats du dépistage opérés sur les détenus et agents de cette prison. Ainsi, parmi cette soixantaine de contaminations, il y a « 36 fonctionnaires sur 61 faisant partie du premier groupe et 24 sur 65 des fonctionnaires membres du groupe en service actuellement à l’établissement pénitentiaire, outre six détenus sur 17 en charge de missions au sein de la prison. »
Il a été également fait mention que « tous les fonctionnaires et les détenus testés positifs suivront le protocole de traitement adopté par les autorités sanitaires, alors que les fonctionnaires non contaminés seront placés en quarantaine, relève la même source. »
R. I./Agences