Benayada

Convoité par plusieurs clubs algériens : Benayada opte pour l’ES Sahel après avoir quitté le Club Africain

Alors qu’il n’a rejoint le Club Africain que lors du mercato estival dernier, Houcine Benayada a décidé de mettre un terme au contrat qui le lie avec le club tunisien. Aux dernières nouvelles, il aurait rejoint une autre formation tunisienne, en l’occurrence, l’ES Sahel, où il se serait engagé en fin de semaine pour un contrat de deux ans et demi.
Il s’agit du deuxième joueur algérien du Club africain à rejoindre l’équipe de Sousse dès avoir rompu son bail avec le club de la capitale tunisienne après Zineddine Boutemane.
Recruté par le Club Africain en septembre 2020, Benayada n’a pas disputé le moindre match. En effet, le latéral droit algérien n’a pas été qualifié par son nouveau club pour pouvoir jouer, puisque la formation clubiste essuie jusque-là une sanction d’interdiction de recrutement qui l’empêche de qualifier ses nouvelles recrues.
Vexé par cette situation, l’international algérien a alors décidé de résilier unilatéralement le contrat qui le lie au Club Africain. A en croire son avocat, Me Fahmi Belhaj, l’ex-latéral droit du CSC a pris cette décision en raison de l’incapacité du bureau directeur sortant du Club africain à résoudre les problèmes financiers du club et à lever l’interdiction de recrutement qui lui a été infligée par la Fédération internationale de football association (FIFA).
Il ira encore plus loin en soulignant que son client a reçu des offres tunisiennes et algériennes. Benayada aurait finalement choisi de rester en Tunisie en s’engageant avec l’ES Sahel.
Cependant, l’algérien réclame ses salaires impayés et envisagerait de saisir la chambre de résolution de litiges de la FIFA pour récupérer ses dus.
Rappelons qu’outre Benayada, et Boutmène, qui ont résilié leur contrat avec le Club Africain, d’autres joueurs algériens ayant rejoint le Club africain l’été passé, ont recouru à la même procédure, à l’image de Zakaria Naïdji et Ibrahim. Néanmoins, d’autres algériens tels que Chemseddine Nerier et Hichem Cherif El Ouazzani sont toujours sociétaires du Club Africain, malgré la situation délicate que traverse cette formation, actuellement dernière au classement du championnat de Tunisie.
H. S.