11.9 C
Alger
2 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

CONTRIBUTION : Le discours du Président à l’ONU est à saluer 

Aux travaux de la 78eme session de l’AG des Nations unies, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a été encore une fois au rendez-vous de l’Histoire et a fait entendre la voix de L’Algérie en matière notamment de son attachement irréversible au droit international, contenu dans les textes et principes de la Charte des Nations unies et sa doctrine en faveur des démarches pacifiques visant à concrétiser la Paix par le règlement notamment des conflits par la voie du dialogue dans le respect de la légalité internationale, la souveraineté des pays et la non-ingérence dans les affaires internes des Etats.
J’ai suivi avec intérêt et beaucoup d’attention le discours enrichissant, responsable et porteur de message, à cette 78ème session de l’AG de l’Onu qui se tient dans un contexte mondial qui s’affirme davantage multipolaire, le président de la République Abdelmadjid Tebboune , a dans son discours devant les chefs d’Etat et de gouvernements du monde, mis l’accent en toute responsabilité et avec rigueur et justesse sur les défis et les enjeux du moment et qui confirme le saut qualitatif et la dynamique appréciable et soutenue de l’Algérie visant la prospérité, bien ancrée dans son histoire révolutionnaire ancestrale et de sa diplomatie saluée de par le monde, qui est une épopée digne des plus grands États-Nations. En tant que citoyen algérien je suis honoré et je me réjouis d’entendre le président de la République rappelé du haut de la tribune de L’ONU et réaffirmé avec insistance et d’une façon claire, responsable et sans ambiguïté que l’Algérie par fidélité à son histoire et à ses principes, continue de prendre fait et cause pour la légitimité des mouvements de libération en accompagnant la Palestine et le Front Polisario sur le long chemin de leur combat libérateur et d’ajouter que l’Algérie s’honore de cet engagement et position conforme à la charte et doctrine des Nations unies qui renforce la culture de la paix et de la compréhension entre les peuples et œuvre sans relâche pour l’avènement d’un monde meilleur où règne la stabilité, la justice et la sécurité.
« Quand il s’agit de la politique étrangère et de défense nationale, il n’y a pas de position gouvernementale et position non gouvernementale.
Il y a une seule position et voix qui a été exprimée et affichée par le président de la République dans son discours appuyé et soutenu par la dimension citoyenne et populaire, les partis politiques, la société civile, les élus locaux, les parlementaires et les élites nationales. Tous en toute responsabilité déclarent se reconnaître dans le contenu du discours clair et cohérent du président de la République.
Je suis convaincu qu’ensemble la main dans la main ils œuvreront en harmonie et complément de la dynamique et acquis nobles réalisés par l’action diplomatique nationale et la politique des affaires étrangères. Fort d’une solidarité populaire nationale légendaire qui ne s’est jamais démenti au plus douloureux et au plus difficile de notre histoire partagée, attachée et tirant légitimement un motif de fierté de notre formidable et glorieuse Révolution de Novembre 1954, la dimension populaire dans toutes ses composantes et tendances continuera à développer des activités et actions citoyennes non gouvernementales consolidant la diplomatie économique, la diplomatie parlementaire et agiront ensemble pour renforcer le front et le rassemblement de consolidation de l’indépendance de l’Algérie dans les relations internationales caractérisées plus que jamais par une politique étrangère équilibrée et multilatérale au service des valeurs nobles humaines et de l’aspiration légitime de l’Algérie élue membre du Conseil de sécurité ONU, à participer pleinement à la conduite des affaires mondiales dans le cadre du multilatéralisme rénové.
Ainsi, resserrant nos rangs, renforçant notre cohésion nationale, approfondissant notre solidarité, fédérant les bonnes volontés et cimentant notre unité nationale pour peser pleinement sur le cours des évènements dans le monde et particulièrement en Afrique, un continent qui fait face à des manœuvres multiples visant sa stabilité et surtout ses richesses naturelles.
MAHREZ LAMARI
Militant des droits de l’Homme et des peuples

Related posts

ACCREDITATIONS POUR LE GECF : Débandade au ministère de la Com.

Redaction

RECENSEMENT GÉNÉRAL DE LA POPULATION ET DE L’HABITAT : L’ONS veut obtenir des résultats optimaux

courrier

IMPACT DE LA PANDÉMIE SUR L’ÉDUCATION À TRAVERS LE MONDE : Les disparités aggravées

courrier

PRéSIDENTIELLE DU 12 DÉCEMBRE : Le MSP relève des signes d’«inquiétudes et de périls»

courrier

VICTIME DE LA « CUPIDITÉ DU PROPRIÉTAIRE » DU MAGASIN : Un commerçant tente de s’immoler par le feu à Oran

courrier

PLAN D’ACTION : Benabderrahmane à l’épreuve de l’APN dimanche prochain

courrier