Conférence de presse de Rajevac : «Je veux gagner tous mes matchs, peu importe la manière»

Le nouvel entraîneur de la sélection algérienne de football, Milovan Rajevac, ne compte pas rater sa première sortie avec les Verts, le 4 septembre prochain à Blida, dans le cadre de la dernière journée des éliminatoires de la CAN-2017, un match, certes sans enjeu, mais qui s’avère très important aux yeux du technicien serbe.
«Pour moi, chaque match à son importance. Ce sera le cas contre le Lesotho, dans la mesure où il s’agira de ma première sortie avec les Verts. J’espère réaliser une belle victoire», a déclaré Rajevac en conférence de presse au Centre des médias du complexe olympique Mohamed-Boudiaf, avant 48 heures du premier stage des Verts sous l’ère de Rajevac qui a remplacé le Français, Christian Gourcuff, dont le contrat a été résilié en fin mars dernier sur sa demande.«L’enchaînement des victoires est très important sur le plan moral et aussi sur le classement de la Fifa. C’est ce que je demanderai à chaque fois à mes joueurs de le faire», a-t-il poursuivi.Il faut dire que Rajevac a fait preuve encore une fois de pragmatisme, et ce, en montrant sa préférence pour le résultat finale au détriment du jeu. C’est ainsi et même si son équipe va affronter le dernier de son groupe, son objectif sera tout simplement de gagner, «avec un petit score soit-il», a-t-il dit.Il ne faudra pas penser aussi que cette sortie face au Lesotho sera une référence avant le premier match des éliminatoires du Mondial contre le Cameroun, en octobre prochain à Blida, car l’ancien sélectionneur du Ghana n’entend pas aligner pour la circonstance l’équipe type sur laquelle il misera contre les Lions indomptables. En évoquant justement l’effectif qu’il a convoqué en vue de la réception du Lesotho, Rajevac a confié qu’il s’était notamment appuyé sur ses adjoints, Mansouri et Neghiz, pour établir sa première liste, vu que les deux hommes connaissent mieux que lui les joueurs, après avoir travaillé avec eux plusieurs mois sous la houlette de l’ex-sélectionneur national, Christian Gourcuff. Concernant les joueurs non compétitifs avec leurs clubs, mais qui ont été convoqués pour la circonstance, à l’image du gardien de but M’Bolhi, le technicien serbe a relevé l’importance de ce portier dans le groupe algérien d’où sa décision de lui faire appel, tout en souhaitant qu’il trouve une issue favorable à sa situation actuelle. M’Bolhi, souligne-t-on, a été mis sur la liste des libérés cet été par son club turc, Antalya Sport. Enfin, Rajevac a lancé un message au public algérien pour être patient avec lui, indiquant qu’il lui faudra quelques mois pour parvenir à transmettre ses idées à ses joueurs et faire appliquer ainsi son propre style de jeu qu’il compte prôner en équipe nationale.
Hakim S.