8.9 C
Alger
4 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
RÉGIONS

Clôture de la Foire algérienne de l’entrepreneuriat à Annaba : Vif intérêt des jeunes pour le financement participatif

Un intérêt particulier des jeunes porteurs de projets innovants pour les mécanismes de financement participatif de startups a été observé, samedi à Annaba, lors de la clôture de la « Foire algérienne de l’entrepreneuriat, formation et économie numérique ».
Les jeunes, qu’ils soient porteurs de projets ou simplement intéressés par le lancement de start-up, ont suivi avec beaucoup d’attention une séance de débats animée par un représentant de la COSOB (Commission d’organisation et de surveillance des opérations de bourse), Mohamed El Mehdi Boubetra, autour du cadre juridique et réglementaire du mécanisme de financement participatif. Les explications du représentant de la COSOB se sont articulées autour de l’encouragement et de l’accompagnement des jeunes gérants de micro-entreprises et des porteurs d’idées innovantes pour leur permettre de concrétiser leurs projets à travers un soutien financier participatif via une plateforme dénommée crowdfunding.dz, ayant pour objectif de faciliter le financement des start-up en mettant en relation des bailleurs de fonds et des entrepreneurs. Dans ce contexte, M. Boubetra a passé en revue les aspects juridiques et réglementaires de ce nouveau dispositif qui, comme il l’a souligné, « vise à développer l’entrepreneuriat à travers une approche de financement participatif inscrite dans un cadre légal et transparent ». Au cours des débats auxquels ont participé de nombreux jeunes intéressés par l’entrepreneuriat, le représentant de la COSOB a expliqué les détails du mécanisme du crowdfunding, rappelant que sa mise en œuvre s’opérera par le biais d’une plateforme numérique gérée par des consultants agréés et des experts en finance, et qui servira de lien entre les porteurs de projets et les bailleurs de fonds intéressés par le projet. Ce dernier devra être lié à une activité de production de biens ou de services économiquement viable, donc à même d’intéresser et d’attirer des financeurs. Les séances de travail organisées lors de la troisième et dernière journée de la Foire ont également porté sur le cadre juridique et réglementaire du statut de l’auto-entrepreneur et ses stratégies marketing, ainsi que sur « l’importance du renforcement de la synergie et du travail en +intelligence collective+ pour atteindre les résultats souhaités dans le cadre de la création de startups et du lancement d’activités innovantes ». La Foire, ouverte jeudi dernier, a donné lieu à plus de 20 interventions axées sur les facteurs de succès des activités liées au commerce électronique, à l’innovation, au renforcement du partenariat entre les grandes entreprises et les start-up, en plus de l’assurance contre les risques cybernétiques. Cette manifestation économique, organisée à l’hôtel Sheraton d’Annaba par Galacticom (une société de communication et de gestion d’événements), a été marquée par la participation de 75 exposants, dont 30 startups de différentes régions du pays.

Related posts

Nâama : Nécessité d’adopter des moyens modernes pour préserver l’abeille saharienne

courrier

Certificat de cession de véhicule : Les formulaires en vente dans les KMS à Béchar

courrier

Algérie Télécom : Des pertes de plus de 14 millions DA suite aux vols de câbles à Relizane

courrier

Chlef : célébration de la journée sans Tabac à Ténès

courrier

Aïn-defla : Hausse de la consommation de l’électricité

courrier

Agriculture à Chlef : alerte au mildiou

courrier