Championnat national de cross

Championnat national de cross : Hadjlaoui et Bettiche sacrés à Oran

Les athlètes Hamza Hadjaloui chez les hommes et Amina Bettiche chez les dames ont créé la surprise en remportant leurs épreuves respectives du championnat national de cross-country, samedi dernier à Oran. Sur le parcours de l’hippodrome Antar-Ibn Cheddad à Es-Sénia et sous un soleil de plomb, ils étaient plus de 1 000 athlètes à prendre part à cette compétition, toutes catégories confondues et dans les deux sexes. La course des seniors hommes, qui fut la plus attendue par les spectateurs, a été dominée à la surprise générale par l’athlète Hadjlaoui.
Ce dernier a réussi, grâce à son sens tactique élevé, à battre l’armada de la sélection nationale militaire. Un sacre qui a rendu le concerné très heureux bien sûr : «Je me suis très bien préparé pour ces championnats car j’avais tant envie de remporter mon premier titre du genre. Dieu merci, mon vœu a été exaucé, ce qui va me pousser naturellement à redoubler d’efforts pour être au rendez-vous lors des prochaines échéances, en particulier le championnat d’Afrique de cross et le championnat du monde militaire», a déclaré le nouveau champion d’Algérie. La course des dames aura tenu toutes ses promesses avec une bataille ardue entre le trio Amina Bettiche, Rihem Sennani et la très expérimentée Kenza Dahmani. Les présents ont d’ailleurs suivi avec un grand suspense cette bataille qui a fini par sourire à Bettiche, auteur d’un finish de premier ordre. Il s’agit d’une belle récompense pour cette athlète, éloignée de la scène au cours de ces deux dernières saisons, mais cela ne l’a pas pour autant empêché d’y croire. Dans ses déclarations à l’APS à l’issue de la course, elle a d’ailleurs mis l’accent sur cette
grande volonté l’ayant animée pour revenir de loin : «ça n’a pas été facile pour moi de courir avec un tel rythme une distance de 10 km, surtout que je suis restée loin de la scène pendant deux saisons. Mais j’y ai vraiment cru et je suis aujourd’hui très contente d’avoir réalisé cet exploit, de surcroît devant des athlètes de taille, à l’image de Dahmani et Sennani». Sans doute, ce résultat ouvre l’appétit de la néo-championne d’Algérie de cross. L’intéressée ne va pas par trente-six chemins pour exprimer ses ambitions de réussir un parcours «très honorable» lors du prochain championnat d’Afrique, non sans ajouter que «ceux qui connaissent assez bien mes qualités ne sont pas surpris par mon sacre aujourd’hui».
Pour sa part, le directeur technique national, Abdelkrim Sadou, a qualifié de «satisfaisant» le niveau général de ce championnat, mettant en exergue la «belle ascension» des jeunes coureurs auxquels il a prédit un «avenir radieux», ne tarissant pas d’éloges sur les organisateurs de cet évènement qui revient à «El Bahia» après 28 ans d’absence. Les lauréats des courses programmées ont été tous récompensés en présence du secrétaire d’Etat chargé du sport d’élite, Noureddine Morceli, qui en a profité pour revoir les membres de la famille d’athlétisme qui est la sienne, ainsi que les autorités locales d’Oran et Salim Iles, le directeur général des Jeux méditerranéens que cette ville s’apprête à accueillir lors de l’été de 2021. Le fait marquant de cette épreuve reste sans conteste la participation de Fodil Hachemi de Mohammadia (Mascara) à la course des vétérans à l’âge de 82 ans, pour devenir le coureur le plus âgé de ces championnats, ce qui lui a valu d’être honoré par les organisateurs. A souligner enfin que les vainqueurs ont marqué des points dans la course à la participation au championnat d’Afrique de cross prévu le 4 avril prochain à Lomé (Togo), en attendant que la Direction technique nationale de la Fédération algérienne d’athlétisme (FAA) n’arrête la liste finale.