Egype Sissi

CERTAINES SONT «PRÊTES» À TRAVAILLER AVEC LUI : Des capitales étrangères félicitent le nouveau Président

Les messages de félicitations continuent d’affluer sur le bureau du nouveau président de la République, donné vainqueur vendredi dernier à la présidentielle du 12 décembre. Ainsi, des capitales étrangères ont réagi promptement à l’élection du président Tebboune, auquel ils ont adressé leurs félicitations. Des pays partenaires stratégiques de l’Algérie affichent d’ores et déjà leur disponibilité à travailler avec le huitième président de la République algérienne.

AbdelFattah Al-Sisi (Président de l’Égypte) : Dans un message posté sur sa page Facebook, le président égyptien Al-Sisi écrit que « nous félicitons le peuple et l’État algériens  pour leur réussite dans l’organisation des élections présidentielles, comme nous félicitons le président élu, Abdelmadjid Tebboune pour la confiance placée en lui par le peuple algérien».

Kaïs Saïed (Président de la Tunisie) : Dans un entretien téléphonique, le président tunisien, Kaïs Saïed a félicité le nouveau président de la République algérienne, Abdelmadjid Tebboune, après sa victoire au terme du scrutin du 12 décembre dernier, annoncée par l’Autorité nationale indépendante des élections. Le président tunisien, selon l’agence d’information tunisienne, a exprimé, à son homologue algérien, ses « vœux de réussite », à l’issue de sa victoire à la présidentielle algérienne et lui a également fait part, à cette occasion, de sa volonté « d’impulser la coopération entre la Tunisie et l’Algérie » et d’ouvrir de nouveaux horizons dans ce cadre de manière à réaliser les aspirations des deux peuples frères et leur espoir « de construire un avenir commun ».

Le département d’État américain : Les États-Unis d’Amérique se sont exprimés vendredi sur l’élection présidentielle du 12 décembre en Algérie ayant porté le candidat Abdelmadjid Tebboune au poste de président de la République en soulignant que  »le peuple algérien a exprimé ses aspirations à travers les urnes mais aussi dans la rue ». Dans un communiqué, le département d’État a salué la réussite des élections présidentielles et que les USA sont « pressés » de travailler avec Abdelmadjid Tebboune. « Les États-Unis d’Amérique félicitent l’Algérie pour la tenue des élections présidentielles. Les États-Unis d’Amérique et l’Algérie ont un partenariat respectueux et mutuellement bénéfique pour les deux pays ». « Nous avons hâte de travailler avec le président élu Abdelmadjid Tebboune pour renforcer la sécurité et la prospérité dans la région », souligne le communiqué.

Le MAE Russe : Dans un communiqué, le ministère russe des Affaires étrangères écrit que «la Russie espère voir l’élection de Abdelmadjid Tebboune à la tête du pays, comme une opportunité de consolidation des relations russo-algériennes ». Pour Moscou « la tenue du scrutin électoral est une étape importante dans le développement et le progrès de l’Algérie » avait indiqué le MAE russe. Le président russe, Vladimir Poutine, avait indiqué, jeudi dernier, que Moscou attache « une grande importance au développement du partenariat stratégique avec l’Algérie, qui est l’un de ses partenaires économiques principaux en Afrique et dans le monde arabe ».

Le gouvernement espagnol : Abdelmadjid Tebboune, le huitième président de la République, élu au terme du scrutin du 12 décembre dernier, a reçu également un message du gouvernement d’Espagne, qui indique, hier, qu’ il «est confiant de continuer à approfondir les relations avec l’Algérie, dans cette nouvelle étape de réformes permettant de satisfaire les aspirations légitimes du peuple algérien et assurer la stabilité du pays » , dans un communiqué du ministère espagnol des Affaires étrangères, Madrid a rappelé, à cette occasion, que l’Algérie « est un partenaire stratégique de l’Espagne dans la région du Maghreb avec lequel nous maintenons une coopération exemplaire dans plusieurs domaines » exprimant le souhait de l’Espagne de « continuer cette coopération avec l’Algérie au profit de nos peuples et de la région euro-méditerranéenne dans son ensemble », est-il indiqué.

Emmanuel Macron (Président de la France) : Le président français s’est contenté de déclarer avoir « pris note » dans sa réponse, vendredi dernier, à partir de Bruxelles, à une question sur sa réaction après la victoire d’Abdelmadjid Tebboune à l’élection présidentielle tenue le 12 décembre. Le locataire de l’Elysée a lancé à cette occasion son appel aux autorités algériennes à engager un « dialogue » avec le peuple algérien, après avoir déclaré que «j’ai pris note de l’annonce officielle que M. Tebboune a remporté l’élection présidentielle algérienne dès le premier tour » a-t-il dit, lors d’une conférence de presse à l’issue d’un Conseil européen à Bruxelles.
Karima B.