équipements de médecine nucléaire

Béchar : Réception de nouveaux équipements de médecine nucléaire au centre anticancéreux

Le service de médecine nucléaire du centre régional de lutte contre le cancer de Bechar vient d’être renforcé en équipements médicaux nouveaux, dans le but d’une meilleure prise en charge des malades, a-t-on appris samedi auprès de la direction de cet établissement hospitalier spécialisé (EHS). L’opération, qui vise le confortement en équipements modernes de cet EHS, va permettre une meilleure prise en charge des patients tant du Sud-ouest, que des autres régions du pays, a affirmé son directeur, Abdelkrim Behih. « La mise en service de ces équipements est en train de se faire actuellement sous la supervision de spécialistes du Commissariat à l’énergie atomique (COMENA) », a précisé M. Behih, en soulignant que le COMENA, organisme public, est le seul habilité à travers le pays au contrôle de conformité réglementaire des installations utilisant les rayonnements ionisants. La dotation de l’EHS en équipements de médecine nucléaire va permettre de grandes perspectives thérapeutiques, à travers l’accueil, le diagnostic et le traitement des patients atteints de cancers dans leur première phase, de même qu’elle va permettre de meilleurs résultats thérapeutiques, a estimé M.Behih. Réalisé au titre du plan national anti-cancer, l’EHS, localisé au Nord de Béchar, s’étend sur sept (7) hectares et dispose de plusieurs services médicaux spécialisés dans le dépistage des cancers, la prise en charge et l’accueil des malades. Il s’agit des services d’oncologie médicale, d’hématologie, de médecine nucléaire, de chirurgie, d’anesthésie-réanimation, d’imagerie médicale, de consultations, en plus d’un laboratoire central et d’une morgue, tous dotés d’un équipement ultramoderne, a- t-il fait savoir. « Une réelle pression a été constatée ces derniers mois sur nos services, notamment celui de radiothérapie qui reçoit quotidiennement 75 patients issus des différentes régions du pays », a poursuivi M.Behih qui souhaite que les patients « s’enregistrent sur la plateforme numérique de l’EHS avant de venir pour des consultations en radiothérapie », en vue de « faciliter l’organisation et réduire les délais des rendez-vous ».