10.9 C
Alger
27 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
RÉGIONS

Batna : 110 500 hectares consacrés à la céréaliculture

La campagne labours-semailles de la saison 2023-2024, officiellement lancée, mardi, dans la wilaya de Batna depuis une exploitation agricole privée de la commune de Timgad, vise une superficie totale de 110 500 hectares, selon le directeur des services agricoles (DSA), Tahar Bekroun. Lors d’un exposé présenté au wali, Mohamed Benmalek qui venait de donner le coup d’envoi des labours-semailles, le responsable local du secteur agricole a souligné que la superficie dédiée à cette filière stratégique a augmenté, cette année, de 5.500 hectares par rapport à la saison dernière. Il a également précisé que sur les 110.500 hectares consacrés à la culture des céréales, 50.000 ha sont destinés à la production de blé dur, 48.000 ha à l’orge, 10.000 ha au blé tendre et 2.500 ha à l’avoine. M. Bekroun a également indiqué que la superficie irriguée est estimée à 25.878,5 hectares de la superficie totale dédiée à la céréaliculture qui devrait être couverte par la campagne, tandis que 18.284 hectares bénéficieront de l’irrigation d’appoint. Le même responsable a affirmé que tous les moyens et les intrants nécess aires ont été mis en place, en quantités suffisantes, pour assurer le succès de la campagne, notamment les semences, les engrais et le matériel agricole. « Tous les agriculteurs affectés, lors de la dernière saison, par le stress hydrique dû à la faible pluviométrie, au nombre 6 400 céréaliculteurs, ont été pris en charge », a affirmé de son côté, le wali de Batna, Mohamed Benmalek, rappelant que le manque d’eau avait touché plus de 61.000 hectares de la surface céréalière. M. Benmalek a également souligné « l’accompagnement des agriculteurs par les organismes concernés, notamment la Coopérative des céréales et des légumes secs (CCLS), la Banque de l’agriculture et du développement rural (BADR) et la Caisse régionale de mutualité agricole (CRMA) ». Il a souligné, dans ce contexte, que de « grands espoirs » étaient placés sur le projet de renforcement de la conduite d’eau depuis le barrage de Beni-Haroun (Mila) vers l’ouvrage de Koudiat Medouar, près de Timgad, dont la première partie est en cours d’achèvement. Un apport hydrique qui permettra, a ajouté le chef de l’exécutif local, de fournir de l’eau d’irrigation aux agriculteurs et d’étendre les superficies irriguées, notamment celles vouées aux céréales. En marge du coup d’envoi de la campagne labours-semailles, une exposition a été organisée autour de la filière céréalière dans la wilaya de Batna. Au cours de sa visite de l’exposition, le wali a écouté un certain nombre de préoccupations soulevées aussi bien par des agriculteurs que par des habitants de la région, liées, principalement, à l’irrigation, la fourniture d’eau potable, le raccordement aux réseaux de l’électricité et du gaz et le désenclavement. M. Benmalek s’est engagé à prendre en charge les doléances exprimées « en fonctions des priorités et des moyens disponibles ».

Related posts

Bouira : Les habitants d’Oued Kfifa crient leur ras-le-bol

courrier

Bouira : Le taux de chômage en courbe ascendante

courrier

Algérienne des eaux à Chlef : une visite guidée sur la nature de l’eau

courrier

Dégâts des incendies de juillet 2017 : Un taux de 60% de réalisation du programme de prise en charge

courrier

Annaba : flambée des prix de l’huile d’olive

courrier

Adrar : la mendicité bat son plein

courrier