ASSASSINAT DE LA FILLETTE SALSABIL ET MEURTRE DE L’ÉTUDIANTE DE BISKRA : Peine capitale pour les coupables

La douleur de la mort atroce de la petite fille Salsabil, originaire de la wilaya d’Oran et celle de la jeune étudiante, issue de la wilaya de Biskra, va-t-elle s’estomper ? C’est trop dire, les familles des victimes subissent toujours la perte des leurs.

Le verdict de la justice rendu, en tout cas, est à même de soulager, aussi bien les proches de la fillette d’Oran que ceux de l’étudiante de Biskra, ains que les Algériens en général. Les coupables des deux meurtres viennent d’être condamnés à la peine capitale dans ces deux affaires qui ont défrayé la chronique judiciaire.
Pour l’affaire de l’assassinat de Salsabil, âgée de 9 ans, la cour d’appel d’Oran a confirmé la peine capitale et a reconnu coupables deux jeunes : l’assassin (K.A) et son complice (C.M). Pour rappel, la victime a été retrouvée morte et dont le corps a été emballé dans un sac en plastique, le lendemain de sa disparition, le 18 août 2018, dans la cité El Yasmine, à Oran. Ainsi, les auteurs de ce crime barbare ont été condamnés à la peine capitale.
Contrairement à sa première déposition, lors du premier procès le 29 septembre dernier, K.A. a nié avoir attenté à la pudeur de l’enfant, indiquant qu’il avait tué Salsabil « accidentellement », en voulant la faire taire lorsqu’elle avait tenté d’ameuter les voisins, précise-t-on dans une dépêche APS.
En outre, l’accusé a également affirmé avoir déplacé, seul, le corps de la petite fille, sans l’aide de son complice C.M. . Ce dernier a réfuté en bloc les accusations portées contre lui, affirmant être la victime d’une machination ourdie par tous, même par les témoins, poursuit la même source. Après délibérations, le tribunal d’appel a prononcé la peine capitale contre les deux accusés, condamnés par ailleurs à verser solidairement 3 millions DA à chacun des deux parents de la victime pour le préjudice subi.
Pour la deuxième affaire, le tribunal de Biskra a rendu, hier matin, son verdict dans l’affaire du meurtre crapuleux de la jeune étudiante Hafida Abir. L’annonce de ce verdict, durant les premières heures de ce jour du nouvel an, a quelque peu soulagé la famille de la victime et la population locale. Le principal accusé et quatre de ses complices dans ce meurtre abject ont été condamnés à la peine capitale. Il s’agit de l’auteur du meurtre, sa mère, son frère et deux de ses sœurs. Cette affaire remonte à février dernier, lorsque les personnes coupables ont enlevé, assassiné et mutilé le corps de la victime.
Mohamed Amrouni