Asphyxie au monoxyde de carbone

Asphyxie au monoxyde de carbone : Hausse du nombre d’interventions des secours à Constantine

Une hausse de 42,70 % du nombre d’interventions des pompiers secouristes dans les accidents d’asphyxie au monoxyde de carbone a été enregistrée depuis le début de l’année 2019, a-t-on appris lundi auprès des responsables de la Protection civile.

Durant cette période, lors de laquelle 153 interventions ont été effectuées, les éléments de la Protection civile déplorent la mort de six personnes par asphyxie au monoxyde de carbone, dont deux enfants et deux femmes, contre huit décès enregistrés durant la même période de l’année dernière, lors de laquelle 112 interventions ont été effectuées, a précisé la même source. S’exprimant en marge du lancement d’une campagne de sensibilisation aux risques du monoxyde de carbone, le chargé de la communication auprès de la direction de la Protection civile, le lieutenant, Noureddine Tafer, a indiqué à l’APS que cette opération, organisée en collaboration avec plusieurs directions concernées a ciblé les cités de l’extension Ouest de l’unité de voisinage (UV ) 20 de la ville d’Ali Mendjeli. Selon le même responsable, cette caravane de prévention, menée en coordination avec la Concession de l’électricité et du gaz de Constantine, ainsi que la Direction du commerce, s’inscrit dans le cadre des efforts consentis visant à informer et à sensibiliser quant aux dangers de la mauvaise utilisation des appareils fonctionnant au gaz naturel, ainsi qu’à inculquer une culture de prévention chez les citoyens. Les éléments de la Protection civile ainsi que ceux de la Concession de l’électricité et du gaz ont effectué une opération «porte à porte» dans des cités récemment livrées à l’extension Ouest de l’unité de voisinage UV 20 de la ville d’Ali Mendjeli où ils ont informé les bénéficiaires de ces logements des méthodes les plus sûres de l’installation des appareils de chauffage, du contrôle des installations et des conduites de gaz.
De son côté, la responsable de la communication auprès de la direction de la Concession de l’électricité et du gaz de Constantine, Ouahiba Takhrist, a fourni les explications nécessaires se rapportant au respect des mesures de sécurité, notamment le contrôle des installations de gaz et du système d’évacuation des gaz brûlés, afin d’éviter les risques d’une asphyxie. À son tour, la représentante de la Direction du commerce, Ouidad Zouaghi a insisté auprès des citoyens sensibilisés sur la nécessité d’acquérir des tuyaux en cuivre au lieu de ceux fabriqués en plastique, pour le raccordement des appareils de chauffage et des chauffe-eaux.
En plus de l’utilisation de matériels non conformes aux normes requises ainsi que des appareils de chauffage de mauvaise qualité, des anomalies constituant un danger pour la vie des citoyens, notamment le mauvais aménagement des cheminées et du système d’évacuation des gaz brûlés, ont été constatées lors de cette sortie sur le terrain, a-t-on signalé.