Atal

Après sa grave blessure au genou : Pas de transfert pour Atal cet hiver

Maintenant que le latéral droit algérien, Youcef Atal, sera tenu éloigné des terrains pendant au moins cinq mois, c’est tous ses espoirs de rejoindre un grand club européen lors du prochain mercato hivernal qui se fondent comme neige au soleil.
C’est d’ailleurs, l’une des certitudes de la prochaine période hivernale après la blessure d’Atal, c’est que le joueur ne va pas bouger d’un iota. Le joueur de 23 ans était sur les tablettes de plusieurs clubs notamment de Premier League. Tottenham et Chelsea ont affiché un intérêt pour l’ancien joueur de Courtrai, et même si Vieira a affirmé l’intention de l’OGC Nice de le garder, le sujet était d’actualité, du moins jusqu’à cette triste blessure qui va compromettre ce mouvement.
La presse anglaise a d’ailleurs suivi de très près les nouvelles du niçois, annonçant la nouvelle de sa longue indisponibilité de l’angle qu’il faut, en affirmant qu’une cible hivernale des Spurs et des Blues allait se faire opérer. En tout cas, la blessure du joueur nous renseigne sur son avenir à court terme, son coach Patrick Vieira aurait souhaité le garder mais en possession de ses moyens, il va devoir patienter jusqu’à sa guérison, pour continuer à l’exploiter jusqu’à l’été. Une chose est sûre : l’avenir du joueur sera certainement sous d’autres cieux.
Mais en attendant, le sélectionneur national, Djamel Belmadi, devra songer d’ores et déjà à trouver à l’ancien paciste un remplaçant en prévision de la prochaine date Fifa, c’est-à-dire mars 2020, un mois coïncidant avec le début des éliminatoires du Mondial-2022 au Qatar.
En fait, il ne s’agit pas de la première fois que le natif de Tizi-Ouzou soit contraint de déclarer forfait pour une assez longue période. Il est d’ailleurs souvent poursuivi par la guigne des blessures. La dernière fois qu’il a connu ce triste sort, lors de la précédente CAN quand il a été obligé de quitter ses coéquipiers en première mi-temps du match face à la Côte d’Ivoire dans le cadre des quarts de finale. Sa blessure à l’épaule ce jour là, l’a même privé d’un événement historique quand il s’est absenté de la suite du parcours des Verts qui avaient réussi à atteindre la finale de l’épreuve puis soulever le trophée.
Cependant, Atal a toujours prouvé qu’il a énormément de ressources pour revenir encore fort après chaque blessure. C’est tout le bien qu’on lui souhaite du reste cette fois-ci encore.
H. S.