9.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

Après le boycott des soirées musicales à Ouargla, Tébessa, Bel-Abbès et Béjaïa : Le syndrome se propage à Djelfa

La ville de Djelfa a boycotté la soirée musicale programmée au niveau de la Maison de la Culture Ibn Rochd. Au moment des débuts des programmes musicaux, et comme dans les autres villes qui ont connu pareil boycott, une prière collective est initiée par les manifestants pour interdire toute intention d’aller vers la concrétisation du programme musical. Les Djelfaouis ont scandé des slogans au milieu des quels on pouvait discerner leurs exigences sociales, le peu d’investissement dont bénéficie la wilaya, l’absence de projets porteurs dont bénéficieraient les milliers de jeunes diplômés chômeurs. Certains ont même rappelé le peu de crédit accordé, il y a à peine quelques jours, au décès d’Ahmed Bencherif, figure emblématique de la région. Les jeunes manifestants(en fait, tout s’est passé dans le calme et aucun incident n’a été signalé) ont demandé à ce que les sommes qui étaient programmées pour ces soirées musicales aillent renforcer d’autres secteurs mal en point et dont souffre Djelfa.
De Djelfa Ahmed Kadri

Related posts

TRIBUNAL DE DAR EL BEIDA : Larbi Zitout et Amir DZ condamnés à 20 ans de prison ferme

courrier

Échanges commerciaux entre l’Algérie et l’UE : Les choses semblent rentrées dans l’ordre

courrier

LE PRÉSIDENT SONNE LE GLAS DES TENANTS DE L’ARGENT SALE : Fini la « chkara » 

courrier

Le BAC 2018 à l’épreuve des grèves des enseignants : Vers un report de la date de l’examen

courrier

CONSEIL DE LA NATION : La loi sur la pension alimentaire adoptée

Redaction

LE CRA FAIT DON DE 300 000 GANTS MÉDICAUX : L’Algérie solidaire avec l’Italie

courrier