detachement de ANP

ANP : six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés et 15 casemates détruites en une semaine

Six éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés à Djelfa par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) qui ont également découvert et détruit 15 casemates pour terroristes à Mila, Boumerdes et Chlef, durant la dernière semaine, selon un bilan opérationnel de l’ANP publié hier sur son site web. « Dans le cadre de la lutte antiterroriste, des détachements de l’ANP ont découvert et détruit (15) casemates pour terroristes à Mila, Boumerdes et Chlef, tandis que (6) éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés à Djelfa », pouvait-on y lire.

Le HCI lance la numérisation de ses publications

Le Haut conseil islamique s’est lancé dans la numérisation de ses publications via des plateformes électroniques à travers l’exploitation d’un portail électronique englobant trois sites, a indiqué, hier, un communiqué du Conseil. Au titre des missions confiées à la direction de la documentation et de l’information du HCI, « la numérisation de toutes les publications du Conseil a été lancée en vue de les mettre à la disposition des chercheurs et du grand public via des plateformes électroniques, sous forme d’un portail électronique regroupant trois sites électroniques, en l’occurrence celui du HCI, de l’Autorité charaïque nationale de la fatwa pour l’industrie de la finance islamique et du président du Conseil, ajoute le document.
Dans ce contexte, le HCI a publié « 45 000 supports scientifiques authentifiant l’activité du Conseil, ses publications, les travaux des conférences, la revue des études islamiques, outre les recherches des membres du Conseil et ses données religieuses ». Par ailleurs, « plus de 50 associations nationales culturelles et scientifiques ont eu accès aux différentes publications du Conseil à travers le territoire national, de par la distribution de plus de 20.000 documents et publications, lors des diverses occasions, aux différentes franges sociales ».

Somali : un minibus roule sur un engin explosif, 14 morts

Au moins 14 civils ont été tués et quatre blessés hier en Somalie lorsque le minibus à bord duquel ils voyageaient a été détruit par l’explosion d’un engin dissimulé sur la route, a-t-on indiqué auprès de l’administration locale. « Nous avons confirmation que 14 civils ont péri et quatre autres ont été blessés mercredi lorsque le minibus qui les transportait a roulé sur une mine placée sur la route » dans la périphérie nord de Mogadiscio, a déclaré Abdikarim Mohamed, un responsable de l’administration de l’Etat de Hirshabelle, qui jouxte la capitale. L’explosion, qualifiée par le responsable d’ »acte horrible et maléfique », est survenue à environ 30 km au nord de Mogadiscio.Un responsable militaire en poste dans cette région, Abshir Mohamed, a imputé cette tragédie au groupe terroriste « shebab ». »Les terroristes frappent de manière indiscriminée. Ils ont posé la mine qui a tué ces civils innocents alors qu’ils voyageaient », a-t-il déclaré aux médias locaux.

Déforestation l’UE 2e responsable mondial après la Chine

Les importations de l’UE étaient responsables en 2017 de 16% de la déforestation liée au commerce international dans le monde, ce qui fait en le 2e plus gros responsable de « déforestation importée » du globe après la Chine, dénonce mercredi un rapport de WWF. Via ses importations de soja, d’huile de palme, de bœuf, mais aussi de produits du bois, de cacao et de café, l’UE a contribué indirectement, en
2017, à la disparition de 203.000 hectares de forêts tropicales, converties en terres agricoles, selon l’organisation environnementale. C’est l’équivalent de 116 million tonnes de CO2, soit le total des émissions de gaz à effet de serre émis par la Belgique la même année, précise le rapport, fondée sur l’analyse fine d’images satellitaires et de statistiques agricoles et commerciales. Au total, le commerce international de produits agricoles a entraîné en 2017 l’élimination de 1,3 million d’hectares de forêt tropicale et l’émission de 740 millions de tonnes de CO2, soit l’équivalent d’un cinquième des émissions de l’UE sur l’année.

Un législateur US rappelé à l’ordre pour avoir taxé le Corona de « virus chinois »

Un législateur de l’Etat américain du Maine a été critiqué pour un courriel qu’il a envoyé à un Américain d’origine asiatique, qualifié de « raciste » par le président de la Chambre des représentants de l’Etat Ryan Fecteau, ont rapporté les médias locaux.
Le représentant républicain Michael Lemelin, de la ville de Chelsea, a appelé le COVID-19 « virus chinois » et a considérablement minimisé les effets de la pandémie dans le courriel portant sur sa signature d’une lettre dans laquelle il demande un allégement des restrictions sur l’école à temps plein, a rapporté lundi le journal local Central Maine. M. Fecteau a décrit les propos de M. Lemelin comme « une métaphore raciste » qui était « offensante et erronée », tout en annonçant ne pas avoir l’intention de le réprimander formellement car cela relève selon lui de la responsabilité des électeurs.

Le Royaume-Uni va retirer ses troupes en Afghanistan

Le Royaume-Uni va retirer la quasi-totalité de ses troupes en Afghanistan, prenant la suite des Etats-Unis qui ont annoncé leur retrait d’ici au 11 septembre, a affirmé le Times hier. Toute modification de la présence britannique en Afghanistan se fera « en accord avec les alliés et après consultation avec nos partenaires », a déclaré un porte-parole du gouvernement britannique, sans confirmer ni démentir l’information du quotidien britannique. Le Royaume-Uni travaille « étroitement » avec les Etats-Unis, l’Otan et d’autres partenaires « pour soutenir un Afghanistan sûr et stable », a déclaré cette source, soulignant que « pour qu’il y ait une chance de parvenir à une paix durable, les talibans doivent s’engager de manière significative dans un dialogue avec le gouvernement afghan ». Selon le Times, environ 750 militaires britanniques sont présents en Afghanistan.

26 kg de kif saisis à Tlemcen

Les éléments de la Sûreté de la wilaya de Tlemcen ont saisi récemment une quantité de 26 kg de kif traité et arrêté un trafiquant impliqué dans cette affaire, a-t-on appris, hier, auprès de la cellule de communication de ce corps constitué. L’opération a été menée par les éléments de la brigade de lutte contre les stupéfiants suite à des informations faisant état qu’un ressortissant illégalement établi dans la commune d’El Aricha détenait cette quantité de drogue. Un plan a été établi dans le cadre de cette affaire permettant l’arrestation du mis en cause et la saisie de la marchandise prohibée, a-t-on indiqué de même source. Après finalisation du dossier le concernant, le trafiquant a été présenté devant la justice, a ajouté la même source.

Enquête ouverte sur l’assassinat du président du CMA

L’assassinat mardi à Bamako du président en exercice de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA), Sidi Brahim Ould Sidati, continuait hier à susciter de vives condamnations au Mali, regrettant la perte d’ »un des acteurs importants du processus de paix » dans le pays alors que le gouvernement malien a annoncé l’ouverture prochaine d’une enquête sur ce drame. Sidi Brahim Ould Sidati a été assassiné à la suite d’une « attaque perpétrée mardi 13 avril 2021 à Bamako par deux individus armés non identifiés », a annoncé mardi sur les réseaux sociaux Almou Ag Mohamed, porte-parole de la CMA, signataire de l’Accord de paix et de réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger. « A ce stade, on ne peut que penser que c’est la CMA elle-même qui a été ciblée, à travers sa première personnalité », a encore indiqué Almou Ag Mohamed.

Six ans de prison ferme pour tentative d’homicide à Ouargla

Une peine de six années de prison ferme a été prononcée mercredi par le tribunal criminel d’Ouargla à l’encontre de Ch.Y (24 ans), pour tentative d’homicide. Selon l’arrêt de renvoi, l’affaire remonte à novembre 2019 lorsque la sureté de daïra de Touggourt a été alertée par le service des urgences médicales de l’hôpital de la ville sur la présence d’une victime blessée à l’arme blanche. L’enquête a révélé que l’affaire a débuté par une altercation au quartier Nezla entre Ch.Y et la victime Ch.S (31 ans) qui était en état d’ébriété, s’étant terminée par deux coups portés à la victime à l’aide d’une arme blanche, dont une au thorax. Les blessures de la victime ont nécessité une intervention chirurgicale urgente et la prescription d’une incapacité de travail de 18 jours. Devant la gravité des faits reprochés à Ch.Y, le représentant du ministère public a requis la peine maximale pour tentative d’homicide.