Tebboune - Merkel

Angela Merkel se réjouit de la rémission du président Tebboune

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a reçu une lettre de la chancelière allemande Angela Merkel, au niveau de son lieu d’hospitalisation en Allemagne, lui exprimant sa joie pour le rétablissement de son état de santé après avoir été infecté par le coronavirus. Dans son message, Mme Merkel a souhaité « force et courage » au président Tebboune pour le restant de la période de convalescence à laquelle il était soumis après avoir achevé son traitement contre la Covid-19. « Mes meilleurs vœux de force et de courage vous accompagnent pour la suite de votre convalescence », a écrit la chancelière allemande dans sa lettre. À rappeler que le chef de l’État a terminé son protocole de traitement depuis le 8 novembre écoulé. Depuis lors, il a été soumis à des contrôles médicaux post-protocole. Le président Tebboune a été admis dans un hôpital spécialisé allemand le 28 octobre passé après son transfert de l’hôpital militaire d’Ain-Naâdja, à Alger.

Drogue : 500 comprimés psychotropes saisis et 7 suspects arrêtés à Alger
Les services de sûreté de la wilaya d’Alger ont procédé, récemment dans le cadre de la lutte contre la criminalité, à la saisie de plus de 500 comprimés psychotropes et à l’arrestation de 7 suspects à Rouiba et Birtouta (Alger), indique samedi un communiqué de ces services. La police judiciaire relevant de la circonscription administrative de Rouiba a traité deux affaires, dont la première a abouti à l’arrestation de deux individus s’adonnant au trafic de psychotropes à proximité d’un établissement éducatif et la saisie de 340 comprimés psychotropes et d’une somme d’argent d’un (1) million de centimes, note le communiqué. La deuxième affaire concerne l’arrestation de deux suspects à bord d’une motocyclette en possession de produits pharmaceutiques sans autorisation et ce au niveau de la zone industrielle de Rouiba, outre 59 comprimés psychotropes. Les recherches sont en cours pour l’arrestation du 3e suspect, ajoute la source. Par ailleurs, les services de la 2e sûreté urbaine d’Ouled Chebel relevant de la sûreté de la circonscription administrative de Birtouta (Alger) a traité deux affaires ayant abouti à l’arrestation de 3 individus et la saisie de 121 comprimés psychotropes. Après parachèvement des procédures légales en vigueur, les suspects ont été présentés devant les juridictions compétentes, note la source, ajoutant que « 6 d’entre eux ont été mis en détention préventive tandis que le 7e a été acquitté », conclut la source.

Deux Algériens récipiendaires de « l’Ordre de l’Étoile d’Italie »
L’un est architecte designer et scénographe et l’autre est chef d’escale chez la compagnie aérienne Alitalia. Deux Algériens qui venaient d’être honorés par la distinction du président de la République de l’Italie, dans une cérémonie organisée récemment à l’ambassade de ce pays à Alger. Dans un communiqué de presse, la représentation diplomatique italienne en Algérie a indiqué que son ambassadeur, Pasquale Ferrara, a remis les honneurs de l’Ordre de l’Étoile d’Italie décernés par le président de la République Sergio Mattarella sur proposition du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Luigi Di Maio à deux citoyens algériens. À savoir, Feriel Gasmi Issiakhem, récépiendaire de l’ordre de « Chevalier de l’Étoile d’Italie » pour les liens étroits avec l’Italie cultivés à travers de nombreuses initiatives de haut niveau promues avec les Institutions et avec le monde de l’art et de l’architecture italiens, également avec une attention aux questions sociales, éthiques et de la durabilité. Le deuxième, Samir Kerkache, un employé de Alitalia, a reçu la même distinction dans la catégorie « Officier de l’Étoile d’Italie » plus de dix ans après l’attribution de l’honneur de « Cavaliere », le couronnement de vingt ans de fonction en tant que chef d’escale d’Alitalia et après plus de trente-cinq ans de service dans la même compagnie, pour avoir maintenu et accru le fort sentiment d’attachement à l’Italie et pour être un point de référence solide pour la communauté italienne, en particulier la communauté des affaires, présente en Algérie. Il convient de souligner que l’Ordre de l’Étoile d’Italie est le deuxième honneur civil de l’État italien, réservé aux citoyens italiens et étrangers qui, à l’étranger, ont acquis des mérites particuliers dans la promotion des relations d’amitié et de collaboration entre l’Italie et le pays dans lequel ils opèrent et dans la promotion des liens avec l’Italie.

25 responsables britanniques interdits d’entrée en Russie
La Russie a annoncé hier interdire d’entrée, sur son territoire, 25 responsables britanniques, en représailles aux sanctions prises par Londres en juillet dans le cadre de l’affaire Magnitski, du nom d’un juriste mort dans une prison russe. « En réponse aux actions inamicales des autorités britanniques et en partant du principe de la réciprocité, la partie russe a décidé de mettre en place des sanctions personnelles à l’encontre de 25 responsables de la Grande-Bretagne qui ont été interdits d’entrée en Russie », a déclaré la diplomatie russe dans un communiqué. Début juillet, le Royaume-Uni a annoncé des sanctions contre 25 Russes dans le cadre d’un nouveau mécanisme mis en place par Londres pour punir les violations des droits humains. Les avoirs de ces personnes ont été gelés et elles ont été interdites d’accès au territoire de ce pays. Parmi ces responsables russes, accusés par les autorités britanniques d’être impliqués dans la mort en détention 2009 de Sergueï Magnitski, un juriste du fonds d’investissement Hermitage Capital, figure notamment Alexandre Bastrykine, le patron du puissant Comité d’enquête, un organisme dépendant directement du Kremlin chargé des principales enquêtes. La Russie, qui rejette ces accusations, a dénoncé une nouvelle fois hier les sanctions britanniques imposées sous des « prétextes inventés et absurdes » et une « tentative de pression sur le système judiciaire russe ». « Nous réitérons notre appel aux autorités britanniques à renoncer à la ligne de confrontation tout à fait infondée à l’égard de notre pays », a ajouté la diplomatie russe.

L’Algérie élue membre du Comité sur l’assistance aux victimes des mines antipersonnel
L’Algérie a été élue à l’unanimité en tant que membre du Comité sur l’assistance aux victimes des mines antipersonnel pour un mandat de deux ans (2021 -2022). L’élection s’est déroulée au cours des travaux de la 18ème Assemblée des États parties à la convention d’interdiction des mines antipersonnel, tenus du 16 au 20 novembre 2020. Le rôle de ce comité, dont la composition actuelle comprend l’Algérie, l’Equateur, la Thaïlande, et la Suède, consiste à soutenir les États parties dans les efforts qu’ils déploient, au niveau national, en présentant des conclusions et des recommandations, notamment sur les progrès et les réalisations enregistrés et sur les difficultés à régler, afin de renforcer l’assistance aux victimes. Les membres dudit comité siègent également au Comité de coopération chargé du suivi des activités inscrites dans le cadre de la mise en œuvre de la convention. Par cette élection, les Etats parties reconnaissent le rôle pionnier de l’Algérie dans la lutte contre les mines antipersonnel et la prise en charge des victimes datant de la Guerre de libération nationale. Pour rappel, la Convention sur l’interdiction de l’emploi, du stockage, de la production et du transfert des mines antipersonnel est entrée en vigueur en Algérie le 9 avril 2002. Depuis son ouverture à la signature en 1997, pas moins de 164 pays ont ratifié ou adhéré à la convention.