APN

ALORS QU’IL PLAIDE POUR UN GOUVERNEMENT D’UNION NATIONALE : Le MSP annonce sa candidature pour la présidence de l’APN

Le Mouvement de la Société pour la paix d’Abderrezak Makri a annoncé qu’il se porte candidat à la présidence de l’Assemblée populaire nationale (APN), appelant par ailleurs les autorités d’engager un « dialogue stratégique » sur l’avenir du pays, également il avança qu’il va entamer des contacts pour des consultations avec les partis ayant pris part aux législatives et avec ceux qui ont boycotté le scrutin.
En effet, dans un communiqué de presse rendu public jeudi, le MSP s’est « félicité » encore une fois de sa victoire (ndlr: il a obtenu 65 sièges, ce qui lui a permis d’arriver en 3e position derrière le FLN (98) et les Indépendants 84), remerciant dans ce cadre ses militants et les citoyens qui ont voté en sa faveur. Toutefois, le parti islamiste a affirmé qu’il conteste toujours des résultats des législatives, et dénonce une « fraude organisée » de la part de la Issaba. Il assure avoir gagné l’élection dans les wilayas où il a présenté des « recours solides », et estime que le Conseil constitutionnel n’a pas pu remettre les résultats dans leur réalité.
Par ailleurs, et concernant les négociations tant réclamées par le parti, le MSP a demandé aux autorités d’engager un « dialogue stratégique » sur l’avenir du pays, rapporte le même communiqué, pour ajouta-t-il « travailler pour faciliter la concrétisation de la revendication relative au consensus national ainsi que la formation d’un gouvernement d’union nationale ». Affirmant dans ce sillage de militer avec tous les moyens pacifiques pour réaliser une transition démocratique réelle.
Également et après avoir appelé les partis ayant gagné aux élections à un « dialogue transparent » dans l’intérêt du pays, le MSP annonce qu’il se « porte candidat à la présidence de l’Assemblée populaire nationale (APN), et qu’il a désigné Ahmed Saddouk comme chef de son groupe parlementaire à la chambre basse du Parlement ».
Il est à mentionner que le président de la République Abdelmadjid Tebboune, engagera, à partir d’aujourd’hui, des consultations avec les dirigeants des partis politiques et les représentants des indépendants vainqueurs aux législatives du 12 juin, et ce en prévision de la formation du nouveau Gouvernement, a indiqué jeudi un communiqué de la Présidence de la République.
S. O.