Réunion ministère de l'éducation-Syndicats

Alors que le MEN poursuit ses réunions avec les syndicats : La contestation se poursuit

La décision des sydnicats autonomes du secteur de l’Éducation de maintenir la contestation, n’a pas empêché la poursuite des discussions entamées le 17 mai dernier avec les responsables du ministère. Jeudi, le ministre, Mohamed Ouadjaout, recevait 3 organisations syndicales avec à l’ordre du jour, la révision du statut particulier et les préoccupations socioprofessionnelles des travailleurs du secteur.
À cet effet, le ministre de l’Éducation a expliqué que son département s’attelait à l’aboutissement à une conception consensuelle et satisfaisante pour toutes les parties, d’autant que ces concertations permettent d’éclaircir les visions et de trouver les solutions idoines aux différentes questions soulevées, dans l’intérêt de l’école algérienne. Il a déclaré que «l’enseignant a une place toute particulière, car il est le symbole du savoir et au service d’une noble mission, celle d’éduquer les générations et de former les cadres de demain, son rôle est donc axial et fondamental au sein de la société». Il est important de rappeler, à cet effet, que malgré l’ouverture des portes du dialogue, cela n’a pas permis de calmer la colère des syndicats autonomes qui ont été peu convaincus des intentions de la tutelle de régler les problèmes soulevés.  L’intersyndicale qui regroupe 14 syndicats avait en effet décidé de durcir son mouvement de contestation entamé le 9 mai dernier. Dans un communiqué rendu public, les sydnicats autonomes ont fait part de leur décision de boycotter les travaux de fin d’année pour dénoncer une situation qu’ils ont appelée de «critique que vivent les travailleurs et les fonctionnaires de l’Éducation». Ils ont annoncé également le boycott de l’administration scolaire, qui sera appuyé le 26 mai prochain par une journée de protestation nationale. D’autre part, les syndicats contestataires n’ont pas écarté l’éventuel boycott des examens de fin d’année. Une option qui sera tranchée définitivement à l’issue d’une rencontre prévue mercredi prochain.
Ania Nait Chalal

Examens de fin d’année
Les sujets se limiteront aux cours dispensés en présentiel
Les sujets des examens de fin d’année des trois cycles d’enseignement se limiteront, cette année, aux cours dispensés en présentiel, a rassuré le ministre de l’Éducation nationale, Mohamed Ouadjaout. « J’ai donné des instructions fermes aux inspecteurs de l’Éducation nationale portant limitation des sujets des examens de fin d’année des trois cycles d’enseignement aux cours dispensés aux élèves en présentiel », a-t-il en effet précisé dans une déclaration à la presse, en marge de sa participation à la cérémonie de commémoration du 65ème anniversaire de la Journée de l’Étudiant, supervisée par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad à l’Université Brahim Sultan Chibout. Annonçant la mobilisation de l’ensemble des moyens humains et matériels pour mener à bien ces rendez-vous pédagogiques importants, Ouadjaout a rassuré quant à la disponibilité des moyens sanitaires et préventifs de lutte contre la pandémie, y compris la prise en charge psychologique. À rappeler que les examens de cinquième se dérouleront le 2 juin prochain, ceux du BEM sont programmés du 15 au 17 juin, alors que les épreuves du Baccalauréat auront lieu du 20 au 24 juin.
Par ailleurs, les examens blancs du BEM commencent ce mardi 25 mai, alors que ceux du BAC à partir de demain 23 mai. Pour ce qui est des autres classes des paliers moyen et secondaire, les examens de fin de trimestre auront lieu à partir du 30 mai prochain.
Ania Nch