ouvelle exposition de Taïeb Benabbas Bakhti

«Allégorie» : Nouvelle exposition de Taïeb Benabbas Bakhti

Une exposition d’art contemporain du plasticien Taïeb Benabbas Bakhti , regroupant une trentaine d’œuvres abstraites a été inaugurée dimanche à Alger. Intitulée «Allégorie», cette exposition est organisée à la galerie d’art Mohamed-Racim par l’établissement Arts et culture de la wilaya d’Alger.

Le travail de Taïeb Benabbas Bakhti exprime dans chacune des 35 toiles une impression ou un sentiment à peine suggérés par des formes complexes inspirées du cubisme, avec une touche discrète de couleur chaude sur un fond très sombre. Chacune des œuvres de l’artiste, à l’image de «Enigme», «Voyage», «Repos», «Confrontation» ou encore «Présence», comporte une trame de fond sombre en deux couleurs alliant le noir au bleu, au gris ou au vert, sur laquelle vient se poser l’œuvre réalisée souvent au couteau et à la peinture à l’huile pour donner une impression de relief, de mouvement et de perspective. Avec des mouvements plus amples, l’artiste propose des toiles exprimant l’évasion et la navigation maritime. Dans une úuvre à peine perceptible, sous un voile noir illustrant une bâtisse à peine esquissée, Benabbas Bakhti expose la Casbah d’Alger dans toute sa tristesse actuelle.
Dans une petite collection de cinq toiles, il s’intéresse à la vie en tant que processus biologique: «Fécondation», «Fœtus», «Naissance» «L’existence», des œuvres ressemblantes, mais avec un changement notable apporté à la trame de fond. D’autres toiles, où la trame de fond vire vers des couleurs plus chaudes, expriment des émotions plus joyeuses grâce une palette de moins en moins sombre, comme dans «Métamorphose», «Dialogue», ‘Jouissance» ou encore «Danse». Le visiteur de la galerie Mohamed-Racim ne manquera, cependant, pas de relever le manque d’entretien de l’établissement, devenu inadéquat aux expositions d’œuvres d’art. L’exposition «Allégorie» se poursuit jusqu’au 15 avril prochain.