alimentation en eau potable

Alimentation en eau potable à Tizi-Ouzou : Des solutions à court, moyen et long termes

Des solutions à court, moyen et long termes, susceptibles d’améliorer l’alimentation en eau potable à Tizi-Ouzou, seront engagées prochainement, a-t-on indiqué dimanche lors d’une séance de travail organisée au siège de la wilaya en présence du Secrétaire général du ministère des Ressources en eau, Kamel Eddine Mihoubi.

M. Mihoubi qui était accompagné des directeurs généraux de l’Office national d’assainissement (ONA), de l’Algérienne des Eaux (ADE) et de l’Agence nationale des barrages et des transfert (ANBT), et de directeurs centraux, a indiqué qu’il a été chargé par le ministre des Ressources en eau, Arezki Beraki, d’étudier avec les services de la wilaya de Tizi-Ouzou toutes les préoccupations concernant l’alimentation en eau potable, en vue de leur prise en charge. «Des engagements ont été pris et des actions, dont la réalisation de forages et la réhabilitation du réseau, seront lancées dans les prochains jours pour assurer l’alimentation des populations en eau potable, notamment en cette période de pandémie», a-t-il rassuré, ajoutant que les projets structurants, à moyen et long termes, feront l’objet d’un suivi et un accompagnement rigoureux sera assuré pour leur livraison dans les délais afin de sécuriser la région en matière de ressources en eau. Il a annoncé à la fin de cette séance de travail que toutes les contraintes abordées seront prises en charge par ordre de priorité. «Cette réunion sera suivie par des actions éminentes et concrètes. Nous allons essayer de régler dans les prochains jours les opérations urgentes et dont la liste sera communiquée par la direction de wilaya des ressources en eau», a-t-il dit. Ainsi au titre des solutions apportées, il a été décidé le lancement dans les meilleurs délais des travaux de réhabilitation des réseaux d’adduction pour récupérer le volume d’eau perdue par les fuites enregistrées sur les parties vétustes du réseau, et l’élimination des piquages illicites et lutter contre l’irrigation à partir d’eau potable. A cela s’ajoute la mise en place d’un plan de quotas de distribution d’eau pour les localités alimentées par le couloir Taksebt/Fréha/Azazga, en attendant la réalisation d’un forage en vue d’augmenter le volume d’eau destinée à cette région et à moyen terme le dédoublement de ce même transfert (Taksebt/Fréha /Azazga). Il a été aussi convenu de renforcer l’unité de Tizi-Ouzou de l’ADE avec des camions-citernes supplémentaires pour la mise en place d’un plan de citernage au profit de la localité de Bouzguène, en attendant l’achèvement du transfert d’eau à partir du barrage de Tichy-Haff (Béjaïa) qui bute sur des problèmes d’oppositions notamment et d’accélérer l’opération de transfert de la gestion de la distribution d’eau des communes vers l’ADE. Concernant les projets en cours de réalisation et ceux connaissant des contraintes, à l’instar des barrages de Souk Tlata, de Zaouia, de Sidi Khelifa et la station de dessalement d’eau de mer de Tigzirt, des démarche seront engagées pour leur accélération et la levée de contraintes qui retardent leur concrétisation.
A ce titre, des instructions ont été données séance tenante, pour l’achèvement, dans les meilleurs délais, des travaux de raccordement aux réseaux divers des 118 logements destinés à reloger les familles se trouvant sur le site du barrage de Souk Tlata et aussi la réalisation de la déviation définitive de la RN 25 et du chemin de wilaya 128.
De son côté le wali, Mahmoud Djamâa a donné des instructions pour un suivi régulier (tous les 15 jours) de la mise en application des décisions prises lors de cette réunion. D’ailleurs, une séance de travail est programmée pour la semaine prochaine.