Algérie Poste : émission de 15 millions de cartes Gold en 2017

Le directeur général d’Algérie Poste, Abdennacer Sayah, a annoncé, hier, qu’un total de quinze millions de cartes Gold seront émises par les services de son entreprise au courant de 2017.

Invité du forum économique du quotidien « El Moudjahid », hier, le premier responsable d’Algérie Poste a affirmé que la livraison des cartes Gold sera effectuée progressivement, ajoutant qu’elles sont, localement fabriquées, d’un taux mensuel de 1 million 500 mille cartes, pour atteindre un total de quinze millions avant la fin de l’an 2017. Selon lui, ce dispositif, opérationnel depuis le 7 du mois courant, compte à présent 20 000 mille bénéficiaires. En effet, la carte Gold permet d’effectuer les différentes opérations postales (retrait, versement…etc.), ainsi que le paiement des achats au niveau des grandes surfaces commerciales, cela à travers les Terminaux de paiement électronique (TPE), et le paiement sur internet en toute sécurité. Dans ce contexte, Abdennacer Sayah a fait appel aux propriétaires des différents espaces commerciaux d’intégrer des TPE afin de faciliter la mise en œuvre de ce nouveau dispositif. En fait, la carte Gold est accessible à tout propriétaire de compte courant postal (CCP), ceci en déposant une demande au niveau du bureau de poste et en payant une somme de 350 dinars, pour qu’elle soit livrée dans quinze jours. En outre, M. Sayah a fait savoir qu’Algérie Poste était déficitaire de cinq milliards de dinars en 2014, avant de dépasser cette situation atteignant un chiffre d’affaire de 43 milliards de dinars cette année. Cependant, il a reconnu certaines défaillances, notamment le niveau des services dans certains bureaux de poste, ainsi que les retards enregistrés dans la réception de tout type de courrier, promettant d’améliorer cet état de fait dans les délais les plus proches. Il a, également, évoqué un manque flagrant en matière de distributeurs électroniques qui ne totalisent, à présent, que 700 sur 3700 bureaux de postes dans tout le territoire national, rassurant que ces derniers vont être généralisés en parallèle avec la généralisation de la carte Gold.
Concernant les exigences du recrutement des postiers, le directeur général d’Algérie Poste, Abdennacer Sayah, a indiqué que le diplôme de licences est, à présent, le niveau minimal exigé pour rejoindre les établissements postaux. Dans ce sens, il a déclaré que son secteur sera doté de 500 nouveaux facteurs-agents commerciaux, ajoutant que ces derniers seront qualitativement bien formés pour remettre en valeur ce métier. Par rapport à la sécurité des bureaux de poste, Abdennacer Sayah a affirmé que les opérations de détournement et de vol de ces derniers ont enregistré une baisse de près de 40% cette année, soit de 200 millions de dinars en 2014 à 80 millions de dinars en 2016, et ceci grâce au renforcement des mesures de sécurité par l’état. Par ailleurs, le DG d’Algérie Poste a rappelé que son secteur compte 27 syndicats affiliés à l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), niant la rumeur de la suspension d’un syndicaliste postal au niveau de la wilaya de Djelfa.
Salim Lariche