ain-safra

Aïn Sefra (Naâma) : Des protestataires bloquent la circulation routière et ferroviaire

Les voyageurs par route et par voie ferrée se sont trouvés bloqués à Aïn Sefra, 70 km au sud du chef-lieu de wilaya de Naâma, durant toute la journée de samedi dernier. Les habitants de cette ville ont tôt dans la matinée bloqué la RN6 à la circulation en obstruant la voie avec des pneus brûlés et des objets hétéroclites. Ils entendent attirer l’attention des responsables sur le manque de mise à niveau de Hay Mouileh qui est devenu, selon leurs dires, une décharge publique des ordures et gravas en provenance des autres quartiers de la ville. Ni le nouveau chef de daïra, ni les notables de la ville ne sont parvenus à contenir la grogne des protestataires. Le député Saâdaoui Slimane qui jouit d’une grande popularité au sein de la population locale a tenté de faire ouvrir la RN6 à la circulation mais en vain. Il avait du mal à se faire entendre par les protestataires qui exigeaient la présence du wali de la wilaya de Naâma sur les lieux pour voir ce qu’ils endurent au quotidien. Devant cet état de fait, le député a joint le wali par téléphone au milieu de cette foule en ébullition pour le mettre au courant sur la situation qui risquait à tout moment d’échapper au contrôle. Les protestataires exigeaient la présence du wali et refusaient celle de tout élu APC. Dans le courant de la matinée du dimanche, nous avons appris d’une source crédible qu’il a été convenu que Ghazi, le nouveau wali de Naâma se déplace sur les lieux à la tête de son exécutif pour se réunir avec une trentaine de représentants de Hay Mouileh. Il est à rappeler que la RN6 servant à la circulation entre les wilayas de Béchar, d’Adrar et de Tindouf et celles du nord a vu des centaines de voyageurs pris au piège par ce blocage de la circulation dans les deux sens. Jusqu’à 23h30mn, des pneus brûlés au milieu de la chaussée fermaient encore la RN6 à la circulation routière. Les voyageurs par train n’ont pas eux aussi échappé à cette protesta. Le train a été bloqué au niveau de la gare durant toute la nuit du samedi à dimanche avec à bord plus de 200 voyageurs.
Messaoud Ahmed