Aides humanitaires aux réfugiés sahraouis : le Croissant-Rouge algérien pour contrer les réductions du PAM

La question des réfugiés sahraouis étant une des plus anciennes questions humanitaires auxquelles fait face l’Organisation des Nations unies (ONU), depuis plus de quarante ans, de la colonisation marocaine au Sahara occidental, et en l’absence de l’application, à ce jour, de la légalité internationale, l’Institution internationale de Ban-Ki-moon est tenue d’assumer ses responsabilités à divers niveaux.

Le président du Croissant-Rouge sahraoui (CRS), Yahia Buhobeini, a mis en garde, hier, la communauté internationale, notamment les principaux donateurs du programme alimentaire mondial, lequel programme a réduit ses aides aux réfugiés sahraouis. Notre interlocuteur a indiqué qu’«il est inacceptable pour le peuple sahraoui de continuer à dépendre des aides internationales, alors que les richesses naturelles de son territoire, le Sahara occidental, sont exploitées par l’occupant marocain, en violation du Droit international», a-t-il lancé. Le recul de la contribution des principaux donateurs du PAM a contraint celui-ci de revoir à la baisse ses aides alimentaires pour les réfugiés sahraouis, ce qui engendre une situation humanitaire critique, notamment chez les plus vulnérables, les enfants et les malades chroniques. Dans le cadre de ses activités et ses missions humanitaires, et en vue de contribuer à réduire les effets de la baisse des aides humanitaires, la présidente du Croissant-Rouge algérien (CRA), Mme Benhabylès a annoncé, hier, l’envoi incessamment de 316 tonnes de denrées alimentaires et de médicaments pour les réfugiés sahraouis. Aussi, la responsable du CRA a indiqué qu’elle compte saisir ses homologues du Croissant et de la Croix Rouge arabe, ainsi que ceux de la Fédération internationale de la Croix et du Croissant-Rouge. C’est en animant conjointement avec son homologue du Croissant-Rouge sahraoui, une conférence de presse, hier, au siège central du CRA, à Alger, que notre interlocutrice a déclaré que «les espaces humanitaires à travers le monde doivent réagir». Elle ajoutera, plus loin, que les institutions précitées de la Croix et du Croissant-Rouge, sur la scène rabe et internationale, «sont appelées à se rendre aux camps des réfugiés sahraouis pour s’imprégner de visu de la situation humanitaire de ces réfugiés».

Pour le PAM, les allégations marocaines se sont avérées fausses et mensongères
Ne manquant pas de s’interroger sur les raisons à l’origine «de l’absence» de la question humanitaire des réfugiés sahraouis dans leurs missions respectives, exprimant à ce propos ses «regrets». Pour rappel, l’étude menée, en octobre 2010, par le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR), avec le concours du PAM sur un échantillon d’enfants et de femmes des camps des réfugiés sahraouis a révélé une situation «critique» de l’accroissement des maladies induites par la sous-alimentation. Il s’agit, est-il précisé dans l’étude en question, de l’anémie chez les enfants et les femmes, avec des taux de 30% chez les enfants de moins de cinq ans, de 67% chez les femmes allaitantes et de 55% chez les femmes enceintes.
La même étude, montre que les femmes en âge de procréer affichent un taux d’atteinte d’anémie de près de 50%, a fait état aussi des taux «préoccupants» d’atteinte de maladies chroniques, dont le diabète et l’hypertension artérielle (HTA). Avec la décision des principaux donateurs de réduire leur contribution au PAM, arguant la cause de la crise économico-financière, pour le président du CRS, il est difficile «de croire à cet argumentaire». Expliquant son propos, au regard de la «réduction par l’Espagne de son aide humanitaire aux réfugiés sahraouis, et de la hausse de ses aides financières pour le Maroc, le Sénégal, la Mauritanie et le Mali». De son côté, le représentant du Programme alimentaire mondial (PAM) en Algérie, Romain Sirois, présent à la conférence de presse précitée, a réfuté, les allégations marocaines ayant fait état de prétendus détournements d’aides humanitaires destinées aux réfugiés sahraouis. «Nous avons reçu une copie du rapport établi par le Bureau anti-fraude de l’Union européenne, qui fait état de supposés détournements d’aides humanitaires destinées aux réfugiés sahraouis», a-t-il déclaré, en marge de la conférence, avant d’ajouter: «Or, pour le PAM, aucune de ces allégations ne s’est avérée».
Le responsable du PAM a rappelé à cette occasion que ce rapport qui fait état de «supposés événements enregistrés en 2003, a été rédigé en 2007 pour n’être déclassé qu’en 2015». Yahia Buhobeini a assuré, hier, que «le combat du peuple sahraoui est pour sa dignité, son indépendance et l’autodétermination», a-t-il rappelé.
Par ailleurs, la présidente du CRA a appelé à cette occasion «au respect de la dignité humaine», invitant les organismes humanitaires, à travers le monde, notamment ceux de l’ONU, à assumer leur rôle qui leur est dicté par la nature même de leurs missions, à savoir la prise en charge des besoins humanitaires des réfugiés sahraouis. Notons, par ailleurs, que le personnel de la Commission (DG de l’Office d’aide humanitaire de la commission européenne, ECHO) présent sur le terrain effectue chaque mois des visites indépendantes dans les camps des réfugiés sahraouis, depuis 2004, et la Commission a réalisé 36 audits sur les actions mises en œuvre. Pour sa part, la vice-représentante du PAM en Algérie, Francesca Caponera, avait affirmé, pour rappel, l’existence d’un «très fort» système de monitoring pour surveiller et contrôler toute la chaîne d’acheminement des aides humanitaires, qui, a-t-elle ajouté, sont «chargées dans des conteneurs scellés, ouverts une fois arrivés aux camps des réfugiés». Indiquant qu’«il y a un très fort système de monitoring», Francesca Caponera avait précisé que «toute la chaîne d’acheminement des aides humanitaires est contrôlée et surveillée avec rigueur» soulignant que «les aides sont transportées vers les camps de réfugiés dans des conteneurs scellés, dont tous les risques de détournement sont à écarter», a-t-elle soutenu.
Karima Bennour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>