Accord de partenariat entre l’UGCAA et le C-RA pour soutenir Ghaza

Un accord de partenariat a été signé, hier à Alger, par le Croissant-Rouge algérien (C-RA) et l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) pour la solidarité et la collecte des aides au peuple palestinien, sous l’emprise des bombardements israéliens, depuis plus d’un mois. Cet accord, dont la cérémonie de signature s’est déroulée au siège de l’UGCAA, en présence d’une pléiade d’opérateurs économiques algériens, consiste en un engagement des deux parties à la collaboration pour la collecte des vivres, médicaments et autres produits en Algérie pour les acheminer à la population de Ghaza.

Le président de l’UGCAA, Salah Souilah, a exprimé son souhait que cet accord ne soit pas conjoncturel à cette occasion, mais durera entre les deux parties dans d’autres circonstances, pour honorer le pays et assister les populations qui sont dans le besoin. Dans cet ordre d’idées, Salah Souilah à fait part de l’installation, récente, d’un comité national des hommes d’affaires et commerçants de produits alimentaires, chargés de coordination et ramassage des vivres à travers les 48 wilayas du pays. Il est à noterque des dépliants dans lesquels se trouve le n° de compte du C-RA seront également distribués aux commerçants exerçant sur le territoire national. Pour Mme Saïda Benhabylès, présidente du Croissant-Rouge algérien, cette action s’inscrit dans une nouvelle stratégie adoptée par le C-RA qui vise à créer des espaces humains regroupant les Algériens soucieux de contribuer aux différentes actions humanitaires qu’entreprend le C-RA. «Nous visons à conjuguer les valeurs ancestrales de l’humanité et compléter les efforts de l’État dans le domaine du soutien aux peuples qui réclament leur autodétermination et leur liberté, à travers le monde», a-t-elle fait entendre aux journalistes. Précisant que l’événement n’est pas une simple sortie médiatique, mais plutôt un projet de travail à travers lequel le C-RA vise des perspectives à long terme. D’ailleurs, soutient-elle, des aides et actions similaires ont déjà précédé l’aide à Ghaza, soit au niveau régional (le Nord du Mali) ou bien au niveau international. Se félicitant de la solidarité des Algériens avec le peuple palestinien, l’ex-ministre de la Solidarité nationale a évoqué, cependant, des difficultés et retards que prennent souvent les aides pour arriver à temps à Ghaza. C’est pourquoi le Croissant-Rouge évite d’envoyer des produits périssables et le sang qui nécessitent d’être acheminés aussi vite que possible. Par ailleurs, le C-RA a pu ramasser, actuellement, plus de 130 tonnes de médicaments, entreposées actuellement à Alger, en attendant que d’autres quantités arrivent prochainement de l’intérieur du pays. Selon la même oratrice, le choix des médicaments se fait en collaboration avec le Croissant-Rouge palestinien qui recense les besoins de la population ghazaouie. Elles seront destinées notamment à la prise en charge des malades chroniques, tels les cancéreux et les diabétiques qui souffrent et meurent faute de prise en charge. Cela étant, tandis que plus de 500 000 Palestiniens sont dans le besoin urgent d’une prise en charge psychologique. L’acheminement des médicaments, tout comme les autres aides alimentaires, se fera en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères et l’ambassade d’Algérie en Égypte qui se chargera, à son tour, de la remise des produits au Croissant-Rouge palestinien.
Salim Nasri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>