17.9 C
Alger
29 septembre 2023
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

ABDELKADER BENGRINA, PRéSIDENT DU MOUVEMENT EL-BINAA : « Les dangers qui guettent le pays sont réels »

Le président du Mouvement El-Binaa El-Watani, Abdelkader Bengrina, a affirmé lors d’une conférence de presse, tenue samedi à Alger, à l’issue de la session du Conseil consultatif que l’initiative politique lancée par son mouvement visant à consolider le front interne et à avertir sur les dangers qui guettent le pays de l’intérieur comme de l’extérieur, a été accueillie favorablement par les partenaires de la scène politique nationale en vue d’élaborer les grands axes et les objectifs, et ce, sans aucune exclusion. Le chef de file de ce mouvement d’obédience islamiste a indiqué, dans ce sens, que les dangers sont réels et non pas imaginaires et que personne n’imaginait auparavant l’entité sioniste au Maroc qui à présent menace la sécurité du pays à partir du sol marocain après avoir signé des conventions militaires avec le Makhzen. Le dirigeant islamiste s’est interrogé, par ailleurs, sur les raisons qui font que le Maroc s’adonne à la culture de la drogue en toute quiétude, tout en insistant sur l’existence d’une sale guerre menée par le Maroc pour faire de l’Algérie un pays consommateur, et ce, avec la contribution de plusieurs parties. Abdelkader Bengrina a estimé en outre qu’il existe de réels dangers économiques qui menacent la sécurité alimentaire du pays. « J’insiste sur le fait que ceux qui ont la charge du ministère de l’Agriculture sont très loin d’être un pilier fondamental pour fortifier notre patrie, et je crois que les chiffres qu’ils avancent sont loin de la réalité, et j’espère que le blé ne sera pas jeté comme c’était le cas l’année dernière à Adrar et Timimoune. Et j’assume ce que je dis.”, a déclaré, dans ce cadre, Abdelkader Bengrina.
S’agissant des prochaines élections présidentielles qui auront lieu l’année prochaine, l’intervenant, a confirmé que le parti qu’il dirige allait être présent lors de ces échéances électorales à travers soit un candidat du mouvement, une coalition ou par le soutien d’un autre postulant, tout en rejetant tout boycott du scrutin. L’appel de Bengrina pour enclencher une dynamique politique rassembleuse autour de la sauvegarde de la patrie et la défense de la souveraineté nationale, a trouvé un écho favorable auprès de certains partis politiques dont le Mouvement de la société pour la paix (MSP) du courant islamiste, le parti la Voix du peuple, le Front de Libération nationale (le FLN), le Rassemblement national démocratique (RND), et le TAJ qui sont tous favorables pour participer au premier rassemblement populaire qui sera annoncé d’une manière officielle dans la perspective d’installer le front patriotique. Il convient de souligner que l’idée du front interne a été initiée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à travers son initiative appelée «l’initiative du rassemblement pour conforter le front interne et la cohésion nationale».
B. O.

Related posts

LE PRÉSIDENT DE LA RASD À PARTIR DE BOUMERDÈS : « L’Onu doit assumer ses pleines responsabilités de protection du peuple sahraoui »

courrier

Fabius à Alger : «Accroître l’embellie de notre relation»

courrier

PROJET D’EXPLOITATION PéTROLIèRE EN OFFSHORE DANS LA ZONE OUEST DE L’ALGÉRIE : Le Président valide et signe d’autres accords

courrier

En tranchant sur son avenir avec les Verts : Belmadi soulage le peuple

courrier

RÉPRESSION DE LA MARCHE DES ÉTUDIANTS : Des syndicalistes et personnalités politiques dénoncent

courrier

ATTAR CATÉGORIQUE SUR LE PRIX DE VENTE DU GAZ ALGÉRIEN : « Sonatrach ne fait pas de cadeau »

courrier