Protection civile

5 390 interventions de la protection civile : Le monoxyde de carbone continue de tuer

Huit personnes ont péri dans des accidents de la circulation, dans plusieurs régions du pays, au cours des dernières 48 heures, selon un bilan, rendu public hier, par les services de la Protection civile durant la période du 21 au 23 novembre 2019. Les unités de la Protection civile ont enregistré 5 390 interventions, suite à des accidents de la circulation, accidents domestiques, évacuations sanitaires, extinction d’incendies et dispositifs de sécurité.
Plusieurs accidents de la circulation ont été enregistrés durant cette période, dont dix accidents les plus mortels ayant causé le décès à huitpersonnes et des blessures à 42 autres, prises en charges sur les lieux puis évacuées vers les établissements de la santé par les éléments de la Protection civile ajoute le communiqué parvenu hier, au niveau de notre rédaction.
En effet, le monoxyde de carbone fait encore des victimes, les services de la Protection civile ont enregistré trois morts au cours des dernières 48 heures , les secours de la Protection civile sont intervenus, selon la même source, pour prodiguer des soins de première urgence à 67 personnes incommodées par le monoxyde de carbone (CO) émanant des appareils de chauffage et chauffe-bains aux niveaux des wilayas suivantes : Batna : onze personnes, Sidi Bel-Abbès huit personnes, Bordj Bou-Arréridj : douze personnes, Médéa quatre personnes, Boumerdès cinq personnes, El Bayadh : cinq personnes, Oum El- Bouaghi : douze personnes, Relizane : quatre personnes et Sétif : six personnes. Les victimes ont été traitées sur place puis évacuées vers les établissements de santé par les secours de la Protection civile, par contre trois personnes sont décédées intoxiquées par le monoxydes de carbone (CO) dont deux personnes à la commune d’El Harrach wilaya d’Alger et une autre, personne à la commune de Boussâada, wilaya de M’Sila».
Abdenour Alia