SILA

25e SILA : Le centenaire du Mouloudia club d’Alger célébré

Le centenaire du Mouloudia club d’Alger, célébré en 2021, est au cœur de deux publications présentées au 25e Salon international du livre d’Alger (SILA) qui reviennent sur la fondation et le parcours de ce club de football et son apport au mouvement culturel et sportif national pendant la colonisation et depuis 60 ans d’indépendance de l’Algérie.

Les journalistes et auteurs Mahdi Boukhalfa et Saïd Ali dit Saïd Selhani, ont cosigné, aux éditions « Dar El Othmania », l’ouvrage « Mouloudia Club d’Alger, cent ans de football (1921-2021) », revenant sur l’histoire particulière de ce club enfanté par un environnement politique, social et culturel d’une ville évoluant sous le poids de la colonisation. Les auteurs reviennent sur les circonstances de la naissance de Mouloudia club d’Alger, fondé en 1921 avec un « projet sportif et politique » qui devra souvent s’adapter et se réinventer pour survivre et échapper aux lois coloniales régissant les associations et clubs sportifs. L’ouvrage évoque dans le détail l’apport de ce club au mouvement national mais aussi les conséquences et les persécutions coloniales subies.  » Mouloudia Club d’Alger, cent ans de football » consacre également un espace aux « Martyrs du mouloudia », ces sportifs, toutes disciplines confondues qui ont donné leurs vies pour le recouvrement de l’indépendance de l’Algérie. L’ouvrage relate également les exploits sportifs, les mésaventures et l’évolution du club algérois depuis le recouvrement de l’indépendance, en plus de son étroite relation avec la vie culturelle de la ville. Né à Alger en 1955, Mahdi Boukhalfa est sociologue de formation et journaliste de profession qui a signé en 2019 son premier ouvrage « Mama Binette, naufragée en Barbarie » qui sera suivi, entre autres de « Pavillon Covid-19, sept jours en enfer » et de « La Cantera, il était une fois Bab El Oued ». Pour sa part son coauteur, Said Selhani a publié de nombreux ouvrages de référence sur l’histoire du football dont « Archives du football Algérien, Tout sur les Verts (1962-2020) », CR Belouizdad, 55 ans » et « Tout sur la JSK, 1946-2021″. De son côté, le journaliste et auteur Noureddine Louhal propose, « La légende du doyen », aux éditions Tafat, un ouvrage qui livre le regard d’un fan ordinaire, se trouvant à l’extérieur de la maison MCA et qui évoque un dynamique qui « a permis à des femmes et des hommes de mûrir la réflexion de se débarrasser des chaînes du joug colonial français à l’aide du mouvement culturel et sportif ». Pour l’auteur, ce club a été un « tremplin, pour les algériens, vers l’espace de liberté et d’épanouissement qu’ils n’avaient pas sous le système colonial », une dynamique contemporaine de « l’émergence des défenseurs du patrimoine musical classique algérois qui allaient concourir d’un élan citoyen à l’inespérée émersion d’une vie artistique et culturelle ». L’ouvrage se veut également un message pour « endiguer la violence qu’il n’y avait pas dans les stades » à une époque où le mouvement culturel et sportif était « porteur de message d’émancipation, d’indépendance et de paix ». Né à la Casbah en 1955, Nourreddine Louhal a fait de la ville d’Alger sa muse littéraire, il est l’auteur de « Alger la mystique, Zyara autour des fontaines », de « Chroniques algéroises », ou encore de « Sauvons nos salles de cinéma ».