ruminantp2

VACCINATION CONTRE LA PESTE DES RUMINANTS : Les éleveurs appellent à inclure le cheptel caprin

Alors que la campagne de vaccination contre la peste des petits ruminants a été entamée vendredi dernier, après la réception d’un premier lot de cinq millions de doses, la Fédération des éleveurs appelle à ce que celle-ci touche également l’élevage caprin; étant exposé lui aussi à l’épidémie. Selon la FNE, il s’agit de vacciner un total de trente-cinq millions de têtes (ovines et caprines) et non pas vingt millions seulement.

Le vice-président de cette Fédération, s’est interrogé du fait que les autorités n’aient dit mot sur l’élevage caprin qui a été lui aussi touché par la peste des petits ruminants ayant fait son apparition le début du mois de décembre 2018. Contacté, hier, Belkacem Mezroua a révélé que le nombre de têtes devant être vaccinées est de trente-cinq millions en incluant cette catégorie de cheptel.
Concernant la campagne de vaccination, entamée vendredi passé, notre interlocuteur a indiqué que les cinq millions de doses importées jeudi dernier, ont été distribuées sur douze wilayas dans un premier temps. Il s’agit, selon lui, des villes qui ont vu l’apparition de beaucoup de foyers de l’épidémie; soit celles qui ont été le plus touchées, soulignant que la majorité des vétérinaires qui se sont mobilisés pour assurer cette campagne de vaccination sont du secteur privé. Mezroua a relevé, toutefois, que cette quantité de vaccins reste insuffisante, vu le nombre important de têtes à vacciner. À propos des indemnisations, le représentant de la FNE a indiqué que les éleveurs continuent de déclarer leurs pertes auprès des vétérinaires, tout en appelant ces derniers à être transparents et ne pas gonfler les chiffres.
Il convient de noter, par ailleurs, que le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui, avait annoncé, samedi soir à Sidi Bel-Abbès, la réception de trois quotas supplémentaires du vaccin contre la peste des petits ruminants en février et mars prochain, s’ajoutant à un quota de cinq millions de doses distribuées vendredi, à toutes les wilayas touchées par cette zoonose. En présidant le lancement officiel de la campagne de vaccination contre la peste des petits ruminants dans la commune de Tabia, Bouazgui a souligné qu’en plus du quota de cinq millions de doses de vaccins distribuées aux différentes wilayas touchées, à l’instar de Djelfa, Tiaret, Laghouat, Tébéssa, El-Bayadh et Naâma, il est prévu la réception de huit millions de doses en février courant en plus de dix millions fractionnées en sept et trois millions de doses prévues en février et mars. Pour rappel, la peste des petits ruminants, qui a fait son apparition le début du mois de novembre 2018, est à l’origine de la perte de plus de 3 500 bêtes à travers plusieurs wilayas.
Les responsables du ministère avaient alors affirmé qu’une somme de 400 millions de DA sera déboursée pour l’acquisition des vaccins. Parmi les wilayas touchées par cette maladie, l’on cite El Oued, Tiaret, Bouira, Tébéssa, Oum El Bouagui, El Bayadh, Bordj Bou-Arréridj, et M’sila.
Ania Nait Chalal