Coronavirus

UNE MESURE DE PRÉVENTION FORTEMENT RECOMMANDÉE : Les appels au confinement obligatoire se multiplient

Une grande partie de la société algérienne est entrée en confinement, pour se prémunir du Coronavirus bien avant que les hautes autorités du pays ne décident que cette mesure soit obligatoire.

Cette mesure de précaution a été décidée de manière obligatoire dans tous les pays touchés par la propagation du Covid-19 depuis quelques jours. Dans les pays européens les plus touchés, notamment en Italie, Espagne ou encore en France, les citoyens surpris dehors, sans justification d’une nécessité absolue, sont sanctionnés avec de fortes amendes. En Algérie, cette mesure est recommandée par les autorités sanitaires du pays, mais elle n’est pas encore obligatoire. Un grand nombre de citoyens ne respecte pas encore les mesures d’hygiène et de prévention contre le coronavirus.

Ahmed Cheniki (Professeur)
Les appels citoyens, envers l’État pour l’instauration d’un confinement général et obligatoire à tous, se sont multipliés ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Le professeur Ahmed Cheniki appelle, dans une contribution publiée sur internet, les autorités à instaurer un confinement général. « Le malheur des uns, avec lesquels nous compatissons, peut permettre aux autres d’éviter leurs drames et leurs erreurs. Ainsi, il serait utile d’écouter nos amis chinois, coréens, italiens, allemands, français et bien d’autres qui ont traversé et/ou traversent encore cette dure épreuve et de mettre en œuvre un véritable plan orsec permettant de limiter la propagation de ce virus ».
L’enseignant universitaire met en évidence le fait que « beaucoup de professeurs de médecine, de sociologues, d’anthropologues et des citoyens ont plaidé et plaident encore et toujours pour cette solution de confinement total qui, certes, est contraignante parce que, coercitive, elle limiterait certaines libertés en interdisant toute sortie en dehors de la maison, sauf pour les rares services nécessaires à la marche minimale de la société. L’auto-confinement n’est nullement une solution parce que tout simplement l’être humain est habitué à sortir, un habitus, une structure inconsciente. Certes, une minorité peut observer ce repli. Seule une décision politique ferme de confinement, avec sanctions et amendes à la clé, comme en Chine, en Italie et en France, est à même d’imposer la mesure. Il y va de la santé des Algériens. Nous sommes en temps de guerre contre un ennemi invisible, la mobilisation devrait-être générale et les décisions devraient être aussi cohérentes et fermes. Le corps médical et paramédical ne devrait pas rester tout seul dans ce combat, la mobilisation de tous est indispensable ».

L’appel de Abdelmadjid Bouguerra
C’est le cas aussi de l’ex-joueur, vedette de l’équipe nationale du football, Abdelmadjid Bouguerra. Celui-ci a adressé, dans une vidéo postée sur la page officielle Facebook de la FAF. « Un message important pour tous les Algériens. Il faut protéger nos parents et nos grands-parents en évitant de sortir dehors : si tout le monde reste chez lui, la maladie va disparaître très rapidement mais cela passe par un confinement obligatoire ». « Aujourd’hui, le coronavirus a touché l’ensemble de la planète et la seule solution pour l’éradiquer et éviter la transmission, c’est de rester à la maison au maximum et se déplacer au minimum. C’est très important. Évitez le contact des enfants avec les personnes âgées car la plupart du temps, les enfants sont porteurs, mais des porteurs sains. C’est une période qui va être difficile, priez et faites des Dou’âs », a-t-il ajouté.
Arezki Ibersiene