Une grosse quantité de lait en sachet jetée à Batna : La gabegie alimentaire de trop

Durant les dix premiers jours de Ramadhan, les Algériens ont dÛ subir encore une fois les récurrentes perturbations dans la distribution du lait en sachet, et ce, en dépit des assurances des pouvoirs publics quant à un approvisionnement régulier de ce produit largement consommé chez les ménages. Et comme le souci de pénurie ne suffisait pas, on prend le loisir de jeter des quantités importantes de ce produit dans la nature, tel que c’est révélé un cas qui a fait polémique à Batna. Devant cet état de fait, le consommateur assiste impuissant et se retrouve devant le fait accompli, car la perturbation dans la distribution de cette denrée alimentaire continue de faire parler d’elle, lorsqu’encore les pratiques de gabegie viendront noircir davantage le tableau. La rareté du lait en sachet en effet est fortement ressentie par les ménages même dans les fameux marchés de proximité ouverts pour le mois de Ramadhan. Au moment où le ministère du Commerce tente de trouver des solutions pour en finir définitivement avec les pénuries récurrentes, une histoire de jet d’une importante quantité de lait a fait polémique et a scandalisé les Algériens dont beaucoup ont dû regardé des photos sur les réseaux sociaux. Ça c’est passé à Batna, dans la commune de Maâfa, l’Association de protection et orientation du consommateur et son environnement (APOCE) a publié, hier, dans sa page Facebook officielle des images les plus choquantes en ce mois bénis. Les clichés montrent une quantité énorme de lait en sachet jetée à même le sol dans un endroit d’apparence reculé. Pour dénoncer cet acte et interpeler les services du Commerce, notamment les contrôleurs, à intervenir au plus vite pour mettre fin à ces dépassements, les internautes ont réagi face à cette publication qui attend des réponses, mais surtout une réaction des autorités publiques.
De surcroît, à un moment où la pénurie touche pratiquement toutes les wilayas, y compris celles qui ont des structures de conditionnement de lait en sachet. Sur ce, indigné et scandalisé, un internaute demande aux pouvoirs publics «l’ouverture d’une enquête afin d’identifier et de responsabiliser les acteurs de ce fait inacceptable», pouvait-on lire sur un commentaire. Aussi, il préconise «la mise en place d’un système de contrôle rigoureux, qui peut faire face à ces dépassements, et surtout imposer des sanctions très lourdes contre ces profiteurs », écrit-il. Ajoutant : « hier de passage a Khemis Miliana, j’ai vu la même chose un camion frigorifique entrain de balancer des cageots de sachets de lait dans un cours d’eau. Il faut que le peuple boycotte ce produit alimentaire au moins un jour pour manifester sa colère, comme ça les producteurs seront obligés de respecter le consommateur surtout les petits ménages.» Selon une autre intervention, «l’approvisionnement en sachets de lait a considérablement diminué en Algérie et cela posera de différents problèmes sur plusieurs niveaux, allant du producteur jusqu’au consommateur, quand on regarde ce genre d’image on comprendra que les spéculateurs sont prêts à défier l’État, vu que ce produit est subventionné», a-t-on noté. « Pour ne pas perdre le monopole, les producteurs sont dans l’obligation de jeter leur production au lieu de la céder avec des prix raisonnables au marché. En tout les cas, c’est de l’anarchie et seul le consommateur est perdant et si la situation perdure encore plus, elle risquera d’avoir des conséquences très graves sur le pouvoir d’achat des moyennes et petites bourses», ajoute la même source.
Mohamed Wali