Oran

UNE CEREMONIE D’OUVERTURE MAGIQUE : L’Algérie assène une énième gifle aux comploteurs

De mémoire de sportifs algériens, le pays n’a jamais abrité une cérémonie d’ouverture d’une compétition sportive comme ce fut le cas avant-hier soir à l’occasion du coup d’envoi officiel de la 19e édition des Jeux méditerranéens qu’abrite Oran jusqu’au 6 juillet prochain.

En effet, tous ceux qui ont suivi cette cérémonie, aussi bien présents dans les tribunes du nouveau stade d’Oran ou derrière leur petit écran sont unanimes à reconnaître que le ‘’show’’ était tout simplement inédit. En effet, cette cérémonie d’ouverture, qui a tenu tout le monde en haleine, et constitue la vitrine des JM d’Oran, a tenu toutes ses promesses. Ses concepteurs ont d’ailleurs de loin réussi à retracer l’histoire de l’Algérie à travers de nombreuses performances musicales et de spectacles. Le coup d’envoi officiel de cette 19ème édition a été donné par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en présence de personnalités de marque, à leur tête l’Emir de l’Etat du Qatar, son Altesse Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, invité d’honneur de cette édition. Tout le monde a suivi avec grande joie une œuvre artistique complète avec tous les éléments expressifs aussi bien sur le plan du scénario, de la chorégraphie, de la mise en scène et de la scénographie que le recours à des techniques de pointe. La fête a été exécutée par un orchestre symphonique, composé d’une centaine de musiciens. Elle a compris des mouvements artistiques d’ensemble sur une superficie de 9.000 mètres carrés et 500 drones ont été utilisés à cette fin, en plus d’un spectacle son et lumière et des jeux pyrotechniques. La présentation artistique de la cérémonie d’ouverture a compris vingt tableaux avec la participation de 800 personnes, dont des artistes, des danseurs, des techniciens de l’image et de l’éclairage. Le scénario a mis en exergue les multiples facettes de la culture algérienne en général, celle de la région Ouest et de la ville d’Oran en particulier, l’impact de la culture algérienne dans le bassin méditerranéen ainsi que la contribution des personnalités algériennes à la civilisation humaine au niveau du bassin méditerranéen. Le franc succès qu’a connu cette cérémonie est un signe annonciateur de la réussite des JM, et ce, au grand bonheur du nouveau président du Comité international des jeux, l’Italien Davide Tizzano. Ce dernier, comme il l’avait déjà déclaré, table énormément sur l’édition d’Oran pour réhabiliter cette manifestation qui a perdu beaucoup de son aura. Dans son allocution au cours de cette cérémonie inaugurale des JM, ce responsable a tenu à mettre en relief l’hospitalité du peuple algérien qui a dignement accueilli ses hôtes des 26 pays des deux rives de la Méditerranéen. «Nous sommes reconnaissants de l’accueil réservé par le peuple algérien et de son attachement aux Jeux méditerranéens. Le peuple méditerranéen est heureux de revivre la joie des joutes après la période de pandémie qui a frappé le monde dans une ambiance festive de paix et de fraternité. Je remercie personnellement le président de la République algérienne pour les efforts consentis à la réussite de cet événement en présence de 26 pays. Je remercie également le gouvernement algérien, le wali d’Oran, le COJM et le Comité international olympique d’avoir contribué à l’aboutissement de cette édition des JM. Un grand merci aussi à tous les volontaires. Je souhaite à tous les athlètes participant aux Jeux beaucoup de réussite et des performances sportives», a-t-il dit. Une marque de reconnaissance synonyme tout simplement d’une gifle à l’adresse des ennemis de l’Algérie qui ont tenté à tout prix et par tous les moyens de retirer à l’Algérie le droit d’organiser cet évènement. D’ailleurs, si les Algériens ont vécu une soirée festive et historique, les comploteurs eux ont dû avoir la tête basse.
Hakim S.