Bonbone de gaz

UNE BONBONNE DE GAZ BUTANE PREND FEU : Un drame évité de justesse dans une école à Bouira

Hier matin, les élèves de l’école primaire ‘’Khaber Mohamed’, sise au chef-lieu de la commune de Saharidj, à l’est de Bouira, ont été empêchés par leur parents de rejoindre les salles de classe.

Les parents ont protesté suite à un incident qui a eu lieu dans cette école durant la journée d’avant-hier, lorsqu’une bonbonne de gaz butane, utilisée par un ouvrier dans des travaux d’’étanchéité effectués dans les salles de classe, avait pris feu. Une panique générale a suivi cet incident. Les élèves, les enseignants et le personnel administratif de l’établissement scolaire ont quitté les lieux, de peur d’une explosion. Alertés par des présents sur place, les sapeurs-pompiers de l’unité de la Protection civile de M’chedellah sont intervenus et réussi à éteindre le feu.
Hier matin, les parents d’élèves de cette école, ainsi que des citoyens de la commune, ont organisé un sit-in devant le portail d’accès à l’établissement. Les manifestants ont exigé l’arrêt « immédiat » des travaux de réparation et d’’étanchéité menés sur les lieux. Sachant que les travaux en question devraient être effectués durant les week-end ou pendant les vacances scolaires pour épargner aux élèves les risques qui peuvent survenir du chantier.
Les parents d’élèves, en colère, pointent du doigt les responsables de l’APC de Saharidj, qui est le maître de l’ouvrage de ce projet. Un appel de détresse a été donc lancé à l’adresse des responsables de l’académie de Bouira, afin d’intervenir pour « stopper » ces travaux qui risquent de provoquer une catastrophe.
Omar Soualah