Boualem-Masmoudi

Un fait inédit dans le football tunisien : Huit joueurs algériens à l’ES Sahel

Les clubs tunisiens continuent de faire leur marché dans le cadre des différents mercatos dans le championnat algérien. Et malgré la montée au créneau de la FAF pour dénoncer les règlements de son homologue tunisienne qui considère les joueurs du Maghreb comme non étrangers, rien n’a changé dans l’équation.
Cela s’est vérifié par exemple au sein de la formation de l’ES Sahel. Ce club est en train d’emboîter le pas à l’ES Tunis en matière de politique de recrutement en privilégiant la piste algérienne.
En effet, en prévision de la saison prochaine, l’ES Sahel vient d’engager deux nouveaux joueurs algériens, en l’occurrence, Boualem Mesmoudi et Lyes Benyoucef.
Le premier nommé, un international au sein de la sélection algérienne des joueurs locaux, a profité de la non régularisation de sa situation financière au sein du MCO pour saisir la FIFA et obtenir gain de cause.
Une procédure lui ayant permis de signer au sein de l’ES Sahel gratuitement et sans que son club formateur ne bénéficie d’aucun centime. Quant à Benyoucef, il faut dire que son engagement avec la formation de Sousse a surpris plus d’un. En effet, cet ex-milieu de terrain de la JSK vient juste de purger sa suspension réduite à deux ans pour consommation de produits prohibés. Cela ne l’a pas empêché pourtant de taper dans l’œil des dirigeants tunisiens qui viennent d’annoncer son intégration au sein de leur effectif. Ces deux joueurs rejoignent pas moins de six autres compatriotes déjà installés à l’ES Sahel. Il s’agit de Houcine Benayada, Salim Boukhenchouche, Redouane Zerdoum, Zineddine Boutmène, Tayeb Meziani, et Youcef Laouafi.
Ce dernier, international au sein de la sélection A’, a signé à l’ES Sahel il y a près de deux semaines dans un transfert libre. Son ex-club, l’ES Sétif est sorti lui aussi bredouille dans la transaction.
Hakim S.