Transport ferroviaire : Les horaires de trains vont changer dès aujourd’hui

Bonne nouvelle pour les usagers du rail. Les horaires de trains vont changer dès aujourd’hui, dimanche 9 septembre. Cela concerne les banlieues algéroises Est (Alger – Thénia) et Ouest (Alger – El-Affroune), en plus de la nouvelle grande ligne Alger – Tizi Ouzou, a annoncé la SNTF dans un communiqué. La Société nationale de transport ferroviaire (SNTF) a dévoilé sur son site ces nouveaux horaires, qui sont affichés également dans les gares des lignes concernées. Cette mesure intervient au moment des rentrées sociale et universitaire, alors que la société publique fait face à des problèmes de taille : surcharge des trains, retards importants au départ comme à l’arrivée et des pannes techniques récurrentes, provoquant souvent l’interruption de trafic pour de longues heures. La SNTF prévoit aussi d’améliorer ses recettes sur le transport voyageurs. Certes, il ne s’agit pas d’augmenter les prix, mais de renforcer la présence des agents chargés du contrôle et de billetterie aux niveaux des rames et gares, l’entreprise publique cherchant à contrer le phénomène du resquillage. Les clients qui ne payent pas leurs billets de voyage font causer à la société publique d’’importantes pertes, au moment où la SNTF traverse une crise économique et financière. Cependant, alors que la SNTF parle d’optimisation et de modernisation de ses services pour le « confort » des usagers, ces derniers parlent plutôt de désagréments du trafic ferroviaire, vécus au quotidien. Premier problème et première source de colère des usagers : les retards, qui sont souvent non annoncés. Des retards allant de quelques minutes jusqu’à des heures entières, mais aussi parfois des suppressions pures et simples de trains, quand ces retards sont dus à des pannes techniques. Par exemple, dans la journée d’hier, le train de 8H05, devant assurer la liaison Thénia – Alger, n’a pas pu démarrer qu’aux environs de 8H50. S’ajoute aussi le problème de surcharge des trains suite à l’accumulation des usagers sur les gares desservies, ce qui a pour résultat qu’en plus que le train soit parti en retard par rapport à son horaire indiqué, il devra faire de longues haltes sur les gares, pour qu’il arrivera aussi beaucoup plus tard. En plus du stress et des tensions générées par ces retards des trains, pour certains voyageurs – les ouvriers, fonctionnaires et étudiants notamment -, cela est source parfois, de tensions professionnelles et de perte de mois voir même d’années d’études universitaires. Seule solution envisagée par certains alors, prendre le bus ou utiliser son propre véhicule. Mais comment faire face à ces bouchons au quotidien sur les autoroutes et des prix de véhicules trop chers qu’on ne peut pas se payer ?
Hamid Mecheri