Tizi Ouzou

Tizi-Ouzou : Le confinement, «une opportunité» pour l’apprentissage du vivre ensemble

La situation de confinement qu’implique la crise sanitaire actuelle peut constituer «une opportunité favorable à l’apprentissage du vivre ensemble» a considéré samedi, Nassima Hadda, enseignante-chercheur au département de psychologie de l’Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou (UMMTO).

Déclinant deux réalités du vivre ensemble, l’une par le lien, «n’exigeant pas de présence et pouvant se passer de réalité externe, et l’autre, dans le réel, supposant une présence et un vécu partagé», l’universitaire a estimé que cette période de confinement «offre une opportunité favorable à l’apprentissage du vivre ensemble dans le réel, au sein de la famille, qui est la structure de base de la société». Du fait de leur confinement, explique-t-elle, «les gens se retrouvent en famille, et cette présence, n’est pas forcément sans anicroches, du fait de beaucoup de facteurs, tels l’exigüité de l’espace social, la perte des habitudes, ce qui peut nourrir des tensions, mais aussi, l’occasion d’un apprentissage du vivre ensemble à travers un travail intérieur sur soi et sur les relations entre les membres de la famille». Un apprentissage, souligne-t-elle, «qui ne sera pas sans difficultés au vu des dispositions et cumuls socio-psychologiques de chaque individu pris en tant qu’être social qui doit composer avec la perte d’une partie de ses habitudes et de sa liberté». Sur un autre plan, l’élan de solidarité observé à travers la wilaya à la faveur de cette crise sanitaire de coronavirus illustre l’aspiration et l’esprit du vivre ensemble en paix qui anime les populations locales et qui est «puisé dans le fond culturel et historique de la région», estimé l’anthropologue Kenzi Azzedine, de la même Université. Cette solidarité s’est mise en branle dès la mise en oeuvre des mesures de confinement, dans un premier temps, à travers la mobilisation de tout le monde pour organiser et assurer la bonne marche et l’application de cette mesure au niveau des espaces d’habitation, notamment, les villages. Elle s’est ensuite transformée en un élan de solidarité aux profit des personnes affectées par celle-ci, notamment par la distribution de vivre et l’organisation de collectes et autres actions collectives.
Pouvoirs publics, collectivités locales, mouvement associatif et bienfaiteurs anonymes, chacun y est allé de son aide. Une aspiration que reflète, également, les innombrables manifestati ons culturelles, artistiques et d’autres nature organisées à travers la wilaya et qui offrent un espace de convivialité, de solidarité et de socialisation.