Grève

TIZI-OUZOU ET BÉJAÏA : Les APC boycottent le processus de l’opération électorale

Le mot est donné ! Dimanche, les élus progressistes du RCD ont annoncé le boycott de l’organisation du processus électoral en prévision de la Présidentielle annoncée pour le 4 juillet. Ce rejet a gagné, hier, de nombreuses APC de la wilaya de Béjaïa, dont les maires des communes de Sidi-Aïch, Akfadou, Chemini, El Flay, Tinbdar et autres, ont fait part de leur refus d’ouvrir les guichets dédiés aux élections pour la révision des listes électorales. Les élus locaux, dont ceux issus du FFS de cette wilaya ont également refusé de cautionner cette élection et ont ainsi fait un appel à l’ensemble des maires de cette wilaya, à une rencontre de concertation, pour aujourd’hui, à l’effet de donner suite à cette décision. La réaction des maires intervient suite à une correspondance adressée par le ministère de l’Intérieur aux services des APC à l’effet d’entamer l’opération de révision des listes électorales. Mais, contexte politique aidant, ces élus décident de se joindre à l’appel du peuple qui rejette cette élection. Les présidents des Assemblée locales élues concernées, notamment ceux issus des partis de l’opposition, dont le FFS et le RCD en particulier, ont aussitôt fait savoir qu’ils n’assurent pas l’organisation et l’encadrement de cette élection, décidée par le système et qui étant rejetée par le peuple. Le président de la commune de Tinebdar, relevant de la wilaya de Béjaïa, élu RCD, Mustapha Hadjal, a publié une vidéo accompagnée d’un écrit sur la page Facebook officielle de la commune qu’il dirige, faisant part de son opposition à la révision des listes électorales « Voilà, comme vous le voyez, nous venons de recevoir un fax du ministère de l’Intérieur nous enjoignant de procéder à la révision des listes électorales, mais comme nous avons décidé, depuis la première marche du 22 février dernier, de rejoindre le mouvement populaire, nous rejetons cette demande des autorités ». En poursuivant que « nous sommes et resterons toujours avec le peuple, donc, j’ai personnellement décidé, en mon âme et conscience, de ne pas ouvrir le service des élections en prévision de la présidentielle que le système compte organiser contre la volonté du peuple », a-t-il tranché. « Nous allons continuer à travailler, pendant vingt-quatre heures s’il le faut, pour l’intérêt de la commune, mais pas pour cette élection que le peuple rejette, car il dit, depuis le 22 février dernier, aux représentants de ce gouvernement et à tous les représentants du système de dégager, et ce n’est donc pas à nous de le respecter» a-t-il indiqué. Hadjal a affirmé, sur cette décision, que «nous sommes aussi des enfants du peuple, donc, nous refusons aussi cette élection et nous refusons donc d’ouvrir les bureaux des élections au niveau de notre commune avant que les revendications du peuple ne soient satisfaites » a-t-il conclu. De son côté, le président de l’APC de Yakouren a fait savoir son boycott de la révision des listes électorales par un courrier officiel adressé au wali de Tizi-Ouzou. Pour sa part, le Front des forces socialistes, à travers ses APC dans la wilaya de Béjaïa, a rendu public, hier, un communiqué dans lequel il annonce le rejet de l’organisation de la Présidentielle. Ainsi, les présidents des APC de Béjaïa, après avoir été sollicités par le ministère de l’Intérieur afin d’organiser la Présidentielle prévue juillet prochain, ont «décidé, à l’unanimité, que cette élection présidentielle s’inscrit dans une logique d’alternance clanique au sein du système». De ce fait, pouvait-on lire sur le communiqué, «elle ne répond nullement à la volonté et les aspirations du peuple algérien exprimées pacifiquement et à travers tout le territoire national depuis le 22 février 2019.» En conséquence, «Nous, maires FFS représentants légitimes des populations de nos communes dans la wilaya de Béjaïa, déclarons solennellement ce jour, le 15 Avril 2019, refuser de nous impliquer dans l’organisation de cette élection qui confirme et assure la pérennité du système», tranchent les élus FFS de cette wilaya.
Lilia Sahed