Boulangerie pain

Tipasa : Les prestations commerciales et médicales convenablement assurées durant les deux jours de l’Aïd El Fitr

Les commerçants de Tipasa et autres services (dont les pharmacies et cliniques) ont été mobilisés pour la permanence des deux jours de l’Aïd El Fitr pour assurer des prestations convenables à travers différentes régions de la wilaya, selon les échos recueillis , sur place, par l’APS.

Il s’agit notamment des boulangeries, cafés, commerces d’alimentation générale, et prestataires de services de téléphonie mobile des villes de Tipasa, Cherchell, Hadjout, Gouraya, Sidi Ghiles, Damous, Messelmoune, et Hadjeret Ennos, qui ont tous respecté la permanence des deux jours de l’Aïd , en ouvrant leur boutique après la prière de l’Aïd, a constaté l’APS. Aussi, nombre de vendeurs de vêtements des villes de Hadjout, Cherchell et Tipasa n’ont pas hésité à ouvrir leurs portes durant le jour l’Aïd, histoire de permettre aux «retardataires» d’acquérir de nouveaux vêtements pour fêter l’Aïd dans les règles de la tradition, notamment concernant les familles qui ont dû attendre la veille de l’Aïd pour recevoir la «Zakat El Fitr», comme indiqué par un commerçant du centre-ville de Cherchell. Ce respect de la permanence de l’Aïd a été, aussi, constatée dans la partie sud et est de la wilaya où l’association de protection du consommateur et de l’environnement de Tipasa a affirmé n’avoir enregistré aucune pénurie de pain, ni de fruits et légumes, qui sont les trois denrées les plus sollicitées durant les deux jours de l’Aïd. La même association s’est, également, félicitée de la disponibilité assurée par les pharmaciens mobilisés pour la permanence, dont particulièrement au niveau de certaines zones reculées, à l’instar de la pharmacie du village Boudjebroune de Merad. La direction du commerce de Tipasa a mobilisé plus 1.100 commerçants pour la permanence de l’Aïd, dont 546 commerces d’alimentation générale, 189 boulangeries, et 414 autres commerces divers, outre une brigade de contrôle du respect de cette permanence. L’association de protection du consommateur et de l’environnement de Tipasa a, néanmoins, signalé quelques perturbations dans la distribution de l’eau potable dans la partie-Est de la région, notamment à Daouda, Khemisti et Fouka. A cela s’ajoute, selon la même association, un manque dans les moyens de transport à partir de certaines localités vers la ville de Tipasa, et de Tipasa vers Alger et Blida, et ce en dépit des bus mobilisés par l’entreprise de transport suburbain de la wilaya, pour certaines lignes, qui se sont avérés insuffisants, est-il signalé de même source.