PH. P 24 - TheGreenHack

THE GREENHACK : Un Challenge pour lutter contre la pollution d’espaces naturels

Algerian Startup Initiative (ASI) en partenariat avec The Algerian Center of Social Entrepreneurship (ACSE) lancent The GreenHack, un chalenge virtuel dont la problématique traite de la réduction de la pollution générée par l’activité humaine et plus particulièrement « la lutte contre le jet des déchets dans les espaces naturels et urbains ».

Dans un communiqué de presse, reçu hier au niveau de notre rédaction, les initiateurs expliquent que ce challenge a été lancé sur les réseaux sociaux, et est ouvert à tous les Algériens ainsi qu’à notre communauté vivant à l’étranger ayant des idées innovantes et créatrices, avec l’objectif de sensibiliser la population sur la nécessité de protéger notre environnement et de lutter contre la pollution.
Deux supports de sensibilisation et de communication sont retenus pour cette compétition, à savoir : la conception d’ « un sticker » dont la dimension standard est de 20 cm de longueur et 10 cm de hauteur peut être conçu en arabe (classique et Dardja), amazigh, Français ou Anglais. Le message du sticker doit traiter de la sensibilisation de la population pour lutter contre le jet des déchets dans les espaces naturels et urbains. La réalisation d’une vidéo dont la durée ne doit pas dépasser les 60 secondes, d’une résolution de 720p ou 1080p et d’une taille de 150 Mo.
La même source indique que les lauréats, dans chaque catégorie, recevront un prix d’une valeur de 250 000 DA. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 8 avril prochain. Les participants doivent remplir le formulaire d’inscription disponible sur la page Facebook « The GreenHack»: http://www.facebook.com/TheGreenHack/ en cliquant sur le lien https://forms.gle/CdxgDrc2TvXu7X3A et soumettre leurs projets. Faut-il savoir qu’un jury multidisciplinaire composé d’universitaires, de spécialistes en environnement, dans les technologies de l’information et de la communication et du monde de l’Entrepreneuriat, etc… évalueront les travaux soumis et primeront les meilleures œuvres dans chaque catégorie suscitée. À travers cette action citoyenne, ASI et ACSE ambitionnent, par l’utilisation de la technologie et de la caisse de résonnance qu’offrent les réseaux sociaux, de contribuer modestement à sensibiliser les citoyens à lutter contre les phénomènes de pollution de notre environnement sous toutes leurs formes et ainsi, à mettre en œuvre des solutions concrètes pour tenter d’y parvenir.
Sarah O.