RASD

SOUTIEN AUX RÉFUGIÉS SAHRAOUIS : L’UE renouvelle son engagement humanitaire

Le Commissaire européen à la gestion des crises, Janez Lenarcic, a renouvelé l’engagement de l’Union européenne (UE) à soutenir les réfugiés sahraouis, en particulier dans ces circonstances exceptionnelles liées au Covid-19, a-t-on indique à  Bruxelles.
L’engagement de l’UE a été réaffirmé dans une réponse écrite à une lettre envoyée par la présidente de l’Alliance européenne libre (ALE), Mme Lorena Lopez, sur « les efforts déployés par l’UE pour lutter contre la pandémie de Covid-19 dans les camps des réfugiés sahraouis ». Exprimant sa préoccupation, quant à « cette longue crise humanitaire et des conditions de vie difficiles des Sahraouis », M. Lenarcic a indiqué que « la Commission européenne a été et reste l’un des donateurs les plus importants et le plus régulier  dans les camps des réfugiés sahraouis « , précisant qu’ »au cours des 5 dernières années, ainsi qu’en 2020, l’aide humanitaire destinée aux camps des réfugiés sahraouis est estimée à 9 millions d’euros par an ».
Il a, en outre, souligné que depuis le début de la pandémie, la Commission européenne a œuvré de manière proactive avec ses partenaires, les Agences onusiennes et les ONG internationales, pour adapter les projets qu’elle finance à la lutte contre la pandémie.
En ce qui concerne la situation actuelle des réserves et des livraisons en aliments et en médicaments, M. Lenarcic a fait savoir que la Commission européenne travaille sur ce sujet, en étroite collaboration avec ses principaux partenaires, à savoir le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’ONG « Médecins du Monde ». Il a, également, tout en citant les efforts déployés par les autorités sahraouies pour lutter contre le Covid-19, mis en exergue les mesures prises par l’armée algérienne à travers, notamment, la construction d’un hôpital militaire de campagne entièrement équipé, en plus des médicaments et du matériel médical, en soulignant l’efficacité de ces mesures « car aucun cas n’a été enregistré dans les camps, à ce jour », a-t-il affirmé.
Rappelant l’extrême dépendance des réfugiés sahraouis à l’égard de l’aide humanitaire internationale, M. Lenarcic a conclu sa réponse en réitérant l’attachement de la Commission européenne « à cette crise oubliée »  et appelant à « accroître la visibilité de cette crise et élargir la base des donateurs ».

Des députés actionnés par le Maroc au sein de son lobby à Bruxelles
Les déclarations du Commissaire européen, a-t-on souligné, constituent « un désaveu manifeste des fausses allégations colportées par les députés européens Frédérique Ries (belge) et Ilhan Kyuchyuk (bulgare) qui ont interpellé l’exécutif européen quant au manque des mesures d’hygiène dans les camps des réfugiés sahraouis pendant cette pandémie et sur le prétendu détournement de l’aide qui leur est destinée, feignant d’ignorer la situation sanitaire des populations sahraouies dans les territoires occupés ».
En tant que coalition composée de 46 partis politiques, issus de 19 pays européens et disposant d’une importante représentation au Parlement européen, l’Alliance Libre européenne (ALE) fait de la défense du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination une priorité.
Dans une récente interview accordée au journal électronique « El Portal Diplomatico », sa présidente, Mme.
Lorena Lopez a appelé le Maroc et l’UE à mettre fin à l’occupation du Sahara occidental et à se conformer aux arrêts de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), en particulier ceux relatifs au pillage des ressources du Sahara occidental.
M. Bendib