Situation sécuritaire : 30 terroristes abattus et 13 autres arrêtés durant le Ramadhan

30 terroristes ont été abattus et treize autres arrêtés lors d’opérations menées par l’Armée nationale populaire (ANP) durant le mois de juin à travers le pays, selon un décompte établi par l’ANP.
Le plus grand nombre de terroristes abattus a été enregistré dans la wilaya de Médéa où des détachements de l’ANP ont mené le 8 juin une vaste opération de lutte antiterroriste qui a duré plusieurs jours. L’opération menée par les forces de l’ANP, qui a eu lieu dans la zone de Rouakeche, s’est soldée par la neutralisation de 18 terroristes, l’arrestation de 4 autres et la récupération d’un important lot d’armements. L’autre opération importante s’est déroulée dans la wilaya de Sétif où huit terroristes ont été abattus, suite à une embuscade tendue le 1er juin par un détachement de l’ANP qui a également saisi un lot d’armements. La wilaya de Jijel a été aussi le théâtre d’opérations menées par les forces de l’ANP ayant permis de mettre hors d’état de nuire deux terroristes abattus le 13 juin, suite à une embuscade tendue prés de la commune de Taza à l’ouest de Jijel. A Bouira, un détachement de l’ANP a découvert, le 25 juin, suite à une opération de recherche et de fouille dans la forêt d’Errich, commune d’Aïn Turk, les dépouilles de deux terroristes, abattus lors de l’opération lancée par les forces armées le 17 mai 2016, dont le bilan s’élève à la mise hors d’état de nuire de quatorze criminels et la récupération d’un lot d’armements et de munitions. D’autres opérations ont permis, par ailleurs, l’arrestation de terroristes et de groupes de soutien aux terroristes lors d’opérations menées dans plusieurs régions du pays. Des éléments de la Gendarmerie nationale ont arrêté, le 27 juin 2016, un terroriste à Jijel, tandis qu’un détachement de l’ANP a arrêté un élément de soutien aux groupes terroristes à Boumerdès. Le même jour, des éléments des gardes-frontières de la wilaya d’Illizi ont appréhendé trois terroristes recherchés, à bord d’un véhicule tout-terrain. En outre, et à Sidi Bel Abbès, des éléments de la Gendarmerie nationale ont arrêté trois (3) terroristes », alors qu’à El Oued, un détachement de l’ANP a appréhendé un terroriste et quatre éléments de soutien aux groupes terroristes. Des détachements combinés de l’ANP, en coordination avec les services de la Sûreté nationale, ont arrêté, le 21 juin 2016, deux (2) éléments de soutien aux groupes terroristes à El-Oued et à Mila, tandis qu’un détachement de l’ANP a arrêté, le 20 juin 2016, un terroriste recherché à El Oued. Pour rappel, le bilan des six premiers mois de l’année, fait ressortir 107 terroristes abattus par les éléments de l’ANP. Dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à une opération de ratissage dans la localité de Bouhalouane, commune de Bordj-Tahar, wilaya de Jijel (5ème Région militaire), un détachement de l’ANP s’est accroché, dans l’après-midi du 30 juin 2016, avec le terroriste dénommé « G. Mohamed Saïd » dit Saad (ayant rallié les groupes terroristes en 1993), précise le MDN. Au cours de cette opération, ledit terroriste a ouvert le feu sur les éléments du détachement, qui ont riposté à leur tour. Sa femme et son bébé ont été touchés au cours de l’accrochage et ses trois filles ont été arrêtées, tandis que la poursuite du terroriste est en cours, ajoute la même source. Un communiqué du MDN a indiqué vendredi que deux familles de deux terroristes, se sont rendues jeudi à Djimar, près de la localité de Bouhalouane, commune de Bordj T’har dans la wilaya de Jijel.
Synthèse Lazreg Aounallah

Deux familles de terroristes se rendent aux autorités
Dans le cadre de la lutte antiterroriste, deux (2) familles de deux (2) terroristes, se sont rendues le 30 juin 2016 à 22:00 dans la localité de Djimar, près de la localité de Bouhalouane, commune de Bordj T’har, wilaya de Jijel/5ème RM, où un détachement de l’ANP a mené dans l’après-midi d’hier une opération de ratissage qui s’est soldée par l’accrochage avec le terroriste dénommé « G. Mohamed Saïd » dit Saad, à l’issue duquel, sa femme et son bébé ont été touchés. Le même communiqué souligne que la première famille est composée d’une femme et de ses 4 enfants. Elle était l’épouse de deux terroristes B. Djamel et M. Abdelkader abattus précédemment par les éléments de l’ANP, respectivement en 2008 et 2014, et a 2 enfants activant parmi les groupes terroristes. La deuxième famille est composée d’une femme et de ses 5 enfants, mariée avec le terroriste Yazid dénommé El-Mouthana. La même source a souligné que ces deux familles, et notamment les enfants vivaient sous le joug des terroristes en tant qu’otages, et dans des conditions inhumaines, dépourvus de leurs droits élémentaires. Une fois approchés par les éléments du détachement de l’ANP, ils ont saisi l’occasion et se sont rendus, afin de ne plus subir l’exploitation et la violence imposées par les terroristes. La même source précise que ces résultats interviennent après les opérations menées par les détachements de l’ANP, en étroite coordination avec les différents services de sécurité et l’exploitation efficiente de renseignements, et que ces deux familles sont actuellement prises en charge par les services sociaux compétents et se trouvent dans de bonnes conditions.
L.A.