Agents

Service public de l’eau : Recrutement de 145 enquêteurs sociaux à Chlef

L’agence du bassin hydrographique Cheliff-Zahrez a recruté 145 enquêteurs sociaux pour évaluer le service public de l’eau et de l’assainissement, à travers les communes et quartiers de la wilaya, a-t-on appris, dimanche, auprès de cet organisme.

Selon le chef du service communication, Mourad Azouza, le « recrutement de ces 145 jeunes enquêteurs sociaux pour évaluer la situation du service public de l’eau et de l’assainissement, s’inscrit dans le cadre de l’enquête nationale, initiée dernièrement par la tutelle ». Ces enquêteurs « bénéficieront d’un contrat de travail de deux mois, précédé d’une formation spéciale sur cette enquête de terrain, qui se fera à travers un questionnaire électronique touchant la totalité des communes de Chlef, en particulier, et du pays en général », a-t-il précisé. Cette enquête, qui se fera en coordination avec l’Algérienne Des Eaux (ADE) et l’Office national d’Assainissement (ONA), a pour objectif, « d’évaluer la qualité du service public de l’eau, à partir de la vision du citoyen, ce qui permettra d’élaborer des programmes de développement de manière à améliorer ce service public », a ajouté le même responsable. Ces enquêteurs ont été repartis sur l’ensemble des communes de la wilaya, suivant la densité démographique de chacune d’elles, a souligné Mourad Azouza, signalant, entre autres, la mobilisation de 27 enquêteurs pour la commune de Chlef, 10 pour celle de Chettia, 8 pour Boukadir, quatre pour Ténès, et un enquêteur pour El Marsa. Outre Chlef, l’agence du bassin hydrographique Cheliff- Zahrez couvre huit autres wilayas, à savoir Médéa, Djelfa, Laghouat, M’sila, Tiaret, Tissemssilt, Ain Defla et Relizane, au niveau desquelles l’opération de recrutement d’enquêteurs sociaux est en voie d’achèvement ». Selon M. Azouza, « l’enquête de terrain sur le service public de l’eau sera lancée prochainement à travers toutes les wilayas du pays. La présentation des résultats auprès du ministère de tutelle, est prévue vers la fin du mois de février prochain ». À noter qu’un groupe de pilotage chargé de lancer et de superviser une vaste opération de recueil d’informations pour évaluer la situation du service public de l’eau à travers le territoire national, a été installé par le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki, en octobre dernier. L’enquête confiée à ce groupe de pilotage consiste à évaluer la situation du service public de l’eau, dans chaque commune et quartier du pays. Cette opération a été confiée à l’Agence de Gestion Intégrée des Ressources en eau (AGIRE), mandatée afin de faire appel à plus de 5 000 jeunes universitaires pour des emplois temporaires. L’AGIRE compte cinq bassins hydrographiques, à savoir le bassin hydrographique Cheliff – Zahrez, le bassin Oranie – Chott-Chergui, le bassin Algérois – Hodna – Soummam, le bassin Constantinois – Seybouse – Mellegue et le bassin hydrographique du Sahara.