9.9 C
Alger
1 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

Sellal en phase avec les étudiants

Dans une salle pleine à craquer, une ambiance festive et des slogans en faveur du quatrième mandat. Alors que la campagne électorale présidentielle ne débutera qu’à partir du 23 du mois en cours, les organisations estudiantines proches des partis politiques qui soutiennent un quatrième mandat du président sortant, ont animé, hier, un meeting à la Coupole du 5-Juillet, Alger. Prenant la parole à tour de rôle, les secrétaires généraux de l’Union nationale des étudiants algériens (UNEA), de l’Union générale des étudiants algériens (UGEA), l’AREN et du SNE, ont tenu à réitérer leur «soutien indéfectible» au quatrième mandat de celui qu’on a nommé «le frère moudjahid Abdelaziz Bouteflika». Pour argumenter leur choix, ces «représentants des étudiants» s’appuient sur le fait que c’est Bouteflika qui a ramené la stabilité dans le pays après la décennie noire. Pour le SG de l’Alliance nationale des étudiants, «Bouteflika reste notre choix et notre président» clame-t-il, avant de se mettre en porte-parole des Algériens pour dire «Bouteflika n’est candidat d’un quelconque parti mais de toute l’Algérie et de tous les Algériens» estime-t-il. L’un des porte-paroles d’une organisation d’étudiants proche du FLN parle au nom de tous les étudiants algériens et promet un million et demi de voix pour Bouteflika, «nous allons lui assurer 1,5 million de voix» lance t-il.

Plus de liberté et de démocratie pour les Algériens
On peut dire que les interventions des représentants des associations estudiantines sont passées inaperçues, vu l’attente de tout le monde pour entendre le discours de l’ex-Premier ministre et désormais directeur de campagne du président-candidat Bouteflika, Abdelmalek Sellal. Sellal, en grand humoriste, était accompagné du Moudjahid Mohamed Tahar Zebiri, pourtant initialement critique à l’égard de Bouteflika et de sa politique. Reconnaissant implicitement des lacunes en matière de libertés individuelles et collectives ainsi que l’absence de démocratie, le directeur de campagne de Bouteflika, promet plus d’émancipation en ces termes : «Nous mènerons une campagne propre et démocratique. Nous allons continuer les réformes politiques et on vous promet plus d’ouverture, plus de liberté et de démocratie». Sellal ne s’arrête pas là, mais continuera à donner plus de promesses aux étudiants en essayant de faire passer le message, à tous les jeunes algériens. À l’adresse des étudiants présents en masse à l’intérieur de la salle, le porte-parole du candidat pour un quatrième mandat, annonce un nouveau système universitaire appelé «Star-top», et promet également, aux jeunes chômeurs cette fois-ci, une augmentation du budget «Ansej» et «Cnac». Abordant la crise interminable du logement dans le pays, Sellal promet un nouveau programme de logements spécial «Jeunes diplômés», après que ces derniers «auront terminés leurs cursus universitaire et leurs services militaire» promet encore Sellal. Presque trois ans après les soulèvements populaires intervenus notamment en «Libye, Egypte et en Tunisie, l’ex-Premier ministre fustige les opposants au quatrième mandat et ceux qui appellent au changement du système, qualifiant ce qu’on a appelé le «Printemps arabe» de «moustique». «C’est un moustique qu’on va éliminer avec fly-tox. On va utiliser tous les moyens nécessaires pour le stopper» a-t-il dit. «Notre objectif est de contrer les manipulateurs» ajoute le directeur de campagne du président-candidat, Bouteflika.
Adel Boucherguine

Related posts

Coopération entre les polices marocaine et israélienne : Des responsables de la police marocaine se sont rendus « secrètement » en Israël

courrier

Après sa précieuse victoire au Soudan : l’USM Alger sur les traces de l’ES Sétif

courrier

POLYCLINIQUE DE BORDJ EL BAHRI : Qui se soucie de la santé du citoyen-malade ?

courrier

JOE BIDEN INVESTI 46E PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS / Trump : « je reviendrais d’une manière ou d’une autre »

courrier

MAKRI SE DÉFEND DE TOUT REPROCHE SUR SA RENCONTRE AVEC SAÏD BOUTEFLIKA : «Juger la bande est l’un des slogans revendiqué par le peuple»

courrier

IL APPELLE À LA VIGILANCE ET DIT QUE L’ÉTAT CONNAIT LES PARTIES : QUI TENTENT DE DÉSTABILISER L’ALGÉRIE Bedoui prend les citoyens à témoin

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.