Sellal, aujourd’hui, à Laghouat

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, effectuera mercredi une visite de travail dans la wilaya de Laghouat. Au cours de cette visite, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre et du suivi du programme du président de la République, le Premier ministre inspectera l’état d’exécution du programme de développement de cette wilaya. Sellal qui sera accompagné d’une délégation ministérielle, procédera également à l’inauguration et au lancement de projets à caractère socio-économique, comme il aura à s’enquérir du programme de relance de la production gazière à Hassi R’mel.

Malaisie: 13 morts dans le naufrage d’un bateau d’immigrés clandestins
Treize personnes sont mortes noyées mardi après le naufrage d’un bateau transportant des immigrés clandestins indonésiens dans une mer agitée au large de la Malaisie, a rapporté l’agence d’informations publique Bernama, citant la police. Le bateau devait ramener les Indonésiens chez eux, de l’autre côté du détroit de Malacca, quand il s’est retourné au large des côtes du sud de l’état de Johor. La police a lancé une opération de recherche d’éventuels survivants et d’autres victimes, a indiqué le commissaire de police Rahmat Othman, de la ville de Kota Tinggi. Les 13 morts sont neuf femmes et quatre hommes dont les corps se sont échoués sur des plages de la région, selon Bernama. Aucun chiffre n’a été donné quant au nombre de personnes qui se trouvaient à bord de cette embarcation. La Malaisie, troisième économie d’Asie du Sud-Est relativement prospère, attire des travailleurs immigrés de pays voisins plus pauvres, tels l’Indonésie, le Bangladesh et la Birmanie. Au moins deux millions d’immigrés clandestins, en grande majorité d’Indonésie, travaillent en Malaisie, selon certaines estimations.

Accidents de la route : 31 morts et 906 blessés en une semaine
Trente et un personnes ont trouvé la mort et 1020 autres ont été blessées dans 906 accidents de la route, survenus au niveau national durant la semaine du 17 au 23 janvier 2016, selon un bilan rendu public mardi par les services de la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Mascara avec 7 morts et 38 blessés dans 14 accidents de la circulation, précise la même source. Par ailleurs, les éléments de la Protection civile ont effectué, durant la même période, 4 480 interventions pour la couverture de 3 935 opérations diverses et l’assistance à des personnes en danger.

Coface : L’Algérie classée à la catégorie B dans les risques-pays 2016
La Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur (Coface) a classé l’Algérie à la catégorie B, a indiqué cet organisme dans son analyse annuelle des risques et prévisions de 160 pays. Classée depuis 2009 à la catégorie A4, l’Algérie recule d’un cran, de septembre 2015 à janvier 2016, en raison du « faible prix » des hydrocarbures qui continue à « peser sur l’activité algérienne en 2016″, a indiqué la Coface dans son analyse publiée au cours du colloque « Risque pays 2016″ tenu mardi à Paris. La note B concerne les pays dont les perspectives économiques et financières présentent des incertitudes et dont l’environnement des affaires peut présenter d’ »importantes lacunes ». Le rapport note aussi que sur le plan de l’environnement des affaires en Algérie, la fiabilité et la disponibilité des bilans d’entreprises sont « très variables » et le recouvrement des créances « souvent difficile ». Cependant, la Coface met en relief parmi les « points forts » de l’Algérie, les importantes réserves de pétrole et de gaz, le potentiel dans les domaines des énergies renouvelables et du tourisme et une situation financière extérieure « solide » avec un très faible endettement extérieur et d’importantes réserves de change. La Coface, leader mondial de l’assurance-crédit, a estimé dans son rapport
que la prudence s’impose pour l’évolution des risques pays en 2016. Dans un contexte de croissance mondiale « molle », prévue à 2,7% par Coface (après 2,5 % en 2015), les risques émergés en 2015 devraient persister cette année. Au premier rang figurent les tensions politiques qui gagnent du terrain à la fois dans les pays avancés et émergents, explique le document.