SALON DE LA LOGISTIQUE «SITTEM

SALON DE LA LOGISTIQUE «SITTEM» : La 4e édition s’ouvre le 29 février au CIC d’Alger

La 4e édition du Symposium International sur la Trans-logistique, le Transit et l’Entreposage des Marchandises « SITTEM » se tiendra le 29 février courant au Centre international de conférences (CIC) Abdelatif-Rahal d’Alger. Cette année, l’événement sera accès sur la logistique à l’ère du digital. Cette 4e édition sera un espace d’échanges entre les administrations et institutions publiques qui viendront donner un éclairage sur les efforts consentis par l’État et se veut aussi un espace de débat entre les institutions publiques et les opérateurs économiques, quel que soit leur statut, pour trouver des solutions à des problématiques pesantes dans leurs pratiques quotidiennes. Au menu du symposium, un programme varié de conférences, d’ateliers et tables rondes afin de permettre aux opérateurs économiques d’exposer leur savoir-faire. Cette édition abordera cinq grandes thématiques. Il s’agit des start-up dans la dynamique de modernisation du secteur de la logistique au profit de l’économie nationale, les rapports commerciaux entre start-up et donneurs d’ordres, le retour d’expériences des opérateurs qui ont tenté de pénétrer le marché africain (problèmes rencontrés /solutions proposées), la sensibilisation sur l’importance de l’opérateur économique agréé pour les performances des acteurs économiques algériens à l’export et à l’import ainsi que l’entreposage et le stockage, facteurs de performance de la chaîne logistique. Le SITTEM, avait traité lors des trois précédentes éditions, un ensemble de problématiques en relation avec l’objectif de baisser les coûts de la logistique actuels, promouvoir le produit algérien sur le marché africain et de s’intégrer dans l’initiative chinoise de la route de la soie. Lors de la troisième édition du salon, consacré à l’initiative chinoise de la route de la soie, un responsable de la marine marchande et des ports, au ministère des Travaux publics et des Transports avait indiqué qu’une stratégie nationale de la logistique était en préparation avec l’appui technique de la Banque mondiale afin de faciliter le commerce extérieur du pays, notamment les flux d’exportation. «Le Sittem a traité lors des trois précédentes éditions d’un ensemble de problématiques toutes en relation avec l’objectif de ramener les coûts de la logistique actuels, et qui sont de plus de 30%, à des normes universellement admises et qui sont de l’ordre de 10 à 15% , de promouvoir le produit algérien sur le marché africain (édition 2017) et de s’intégrer dans l’initiative chinoise de la route de la soie (édition 2018)» rappellent les organisateurs.
Yousra Hamedi