Farine

Saisie de 60 qx de farine périmée à Tipasa

Les services de laGendarmerie nationale ont effectué une saisie de 60 qx de farine impropre à la consommation, à Cherchell, a indiqué lundi un communiqué du groupement territorial de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Tipasa. Selon le document, l’opération a été réalisée sur la base d’informations portant sur la suspicion d’une personne transportant une importante quantité de farine, ayant dépassé sa date de péremption, à partir de Blida, en vue de la vendre dans la ville de Cherchell. Suite à quoi les éléments de la Gendarmerie de Cherchell ont installé un barrage, où un camion a été interpellé avec à son bord, 60 qx de farine impropre à la consommation, est-il signalé. La marchandise a été soumise au constat du représentant de la direction du commerce, avant la délivrance d’un nombre de contraventions à l’encontre du transporteur, portant entre autres, sur l’«absence de facturation, et de la date de production», et «commercialisation de marchandises périmées». Le contrevenant a été présenté devant les autorités judiciaires compétentes, est-il ajouté dans le communiqué.

Facebook réduit ses débits en Europe pour éviter la congestion de l’Internet
Le débit des vidéos sur Facebook et Instagram en Europe va être temporairement bridé pour éviter une congestion de l’internet, sollicité en pleine épidémie de coronavirus, a annoncé dimanche la maison-mère des réseaux sociaux, dans la foulée de mesures similaires de Netflix et Google.
« Pour aider à limiter toute congestion potentielle du réseau, nous allons réduire temporairement les débits binaires pour les vidéos sur Facebook et Instagram en Europe », a déclaré un porte-parole de Facebook, cité dans un communiqué, repris par des médias. Avant Facebook, Netflix avait annoncé jeudi avoir pris la décision de réduire les débits sur tous ses flux en Europe pendant 30 jours. Vendredi, Google avait fait de même pour son service de vidéos YouTube. Ces géants américains répondaient ainsi à une demande formulée par le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton.
Le responsable avait appelé mercredi les plateformes de diffusion et les opérateurs à prendre des mesures pour alléger la pression sur l’internet, afin de faciliter le travail à distance et l’éducation en ligne durant la période de confinement imposée dans les pays d’Europe pour lutter contre la propagation du Covid-19.

Algérie Télécom dément une coupure d’internet en Algérie
Algérie Télécom (AT) a démenti mardi les rumeurs relayées par certains médias et sur les réseaux sociaux sur une coupure d’internet en Algérie.
«Contrairement à ce qui a été annoncé et rapporté par certains médias et sur les réseaux sociaux au sujet d’une supposée coupure de l’internet au niveau national, Algérie Télécom tient à démentir et rassurer son aimable clientèle qu’aucune coupure n’est programmée», indique l’opérateur public dans un communiqué. «Nous demandons à tous les Algériens de faire preuve d’un esprit de solidarité et de synergie pour faire face aux circonstances difficiles que traverse l’Algérie et le monde entier avec la propagation de la pandémie du coronavirus et être vigilants contre toute fausse information», conclut la même source.

Eventuelles pertes de 40 mds d’euros pour la filière touristique en France
La pandémie de coronavirus pourrait faire perdre 40 milliards d’euros à la filière touristique en France sur trois mois, a estimé mardi le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne. La filière «génère pour tous nos territoires environ 170 milliards d’euros chaque année de recettes touristiques, entre touristes internationaux et français», a-t-il relevé sur Sud Radio.
«Si la situation devait durer trois mois, c’est autour de 40 milliards d’euros qui s’évaporent pour nos territoires, pour ces filières touristiques qui font vivre deux millions de personnes dans l’ensemble du pays», a-t-il ajouté. Le 13 mars, Jean-Baptiste Lemoyne évoquait un manque à gagner pouvant atteindre 10 milliards d’euros pour les quatre premiers mois de l’année. En 2019, les dépenses en France des visiteurs étrangers ont atteint 57,9 milliards d’euros, et celles des touristes français ayant opté pour un séjour dans l’Hexagone sont estimées à quelque 110 milliards. Le secrétaire d’Etat anticipe qu’un plus grand nombre de Français feront le choix du territoire français plutôt que de l’étranger une fois la crise sanitaire passée et le confinement levé.
«Je pense que le tourisme va évoluer et que désormais le Français qui part en vacances voudra avoir vraiment des garanties sur sa capacité à avoir accès aux soins, à vérifier que l’endroit où il va est bien préservé (..) et qu’il y aura un regain pour le tourisme national, pour la découverte de tout ce patrimoine et ces terroirs qui font la richesse de la France», a-t-il dit.
Pour les voyages annulés durant la pandémie, les avoirs qui seront remis par les entreprises de tourisme auront une validité de 18 mois et ne pourront être remboursés qu’au-delà de cette période.

Arrestation en flagrant délit d’un commerçant pour spéculation à El-Tarf
Les services de la sûreté de daïra de Besbès (El -Tarf) ont appréhendé un commerçant en flagrant délit de spéculation dans la vente de semoule, a-t-on appris, lundi, du chargé de la communication à la sûreté de wilaya. Suite à des plaintes déposées par des citoyens relevant des agissements spéculatifs d’un commerçant, une enquête a été ouverte et les services de police se sont rendus dimanche sur les lieux, où il a été constaté que la semoule en sac de 25 kg, habituellement cédée à 1000 DA est proposée à 1200 DA, a précisé le commissaire principal Mohamed -Karim Labidi. Le commerçant contrevenant a été appréhendé et un dossier judicaire a été élaboré, dans le cadre des poursuites devant être prises à son encontre, a-t-on noté. Des opérations de contrôle inopinées des espaces commerciaux sont intensifiées dans la wilaya d’El Tarf par les différents secteurs concernés avec l’objectif de mettre un terme à toute forme de spéculation dans les prix des produits alimentaires de première nécessité dont la demande s’est de plus en plus accrue avec les appels à limiter les déplacements pour se contrer la propagation du Covid-19, rappelle-t-on.

Démantèlement d’un réseau de trafic d’antiquités à Tébessa
Les éléments de la brigade criminelle de la police judiciaire de la sûreté de la wilaya de Tébessa viennent de mettre fin aux agissements d’un réseau criminel composé de quatre personnes spécialisées dans le trafic et la contrebande d’antiquités, a-t-on appris, lundi, auprès de la cellule de communication de ce corps de sécurité.
Une opération d’envergure qui s’est soldée par la saisie de pas moins de 599 pièces de monnaie datant de l’époque romaine en plus de deux véhicules et d’un lot d’outils de fouille archéologique, selon la même source.
Cette action s’inscrit dans le cadre des activités de la brigade criminelle visant à mettre fin au pillage du patrimoine matériel de la wilaya de Tébessa et à sa contrebande, a-t-on ajouté. Un dossier judiciaire a été établi à l’encontre des personnes arrêtées puis transféré aux instances concernées, a-t-on conclu.