Drone

Saisie de 29 drones équipés de caméras à Jijel

Les éléments du groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Jijel ont saisi 29 drones équipés de caméras et arrêté deux suspects, a-t-on indiqué jeudi dans un communiqué de ce corps d’arme. L’opération a été concrétisée suite à une information reçue par la brigade de recherche du groupement territorial de la Gendarmerie nationale selon laquelle un individu faisait la promotion de drones sur sa page sur le réseau social Facebook, a-t-on précisé. Un plan d’action a été établi et s’est soldé par l’arrestation du suspect à bord de sa voiture avec en sa possession un drone équipé d’une caméra, selon le document du groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Jijel. Après le parachèvement des procédures juridiques nécessaires, les gendarmes ont procédé à la perquisition du domicile du mis en cause, où huit (8) drones de même type ont été saisis, ainsi qu’un téléphone portable et un ordinateur portable qui étaient dissimulés dans un placard de la chambre du suspect. L’enquête a permis par la suite d’identifier un deuxième suspect qui a été appréhendé dans un bus de transport de voyageurs assurant la ligne Constantine-Jijel, a-t-on indiqué de même source, ajoutant qu’après une fouille, 20 autres drones similaires ont été saisis.

Secousse tellurique de magnitude 3,7 à Médéa
Une secousse tellurique de magnitude de 3,7 sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistrée, hier à 08h 26 dans la wilaya de Médéa, a indiqué un communiqué du Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG). L’épicentre de la secousse a été localisé à 24 km au nord-ouest de Beni Slimane , précise la même source.

Démantèlement à Alger d’un réseau international spécialisé dans le trafic d’êtres humains, l’escroquerie et la fraude
La brigade de recherche de la Gendarmerie nationale (GN) à Alger a réussi à démanteler un réseau criminel composé de six (06) personnes, avec l’implication de quatre (04) agences touristiques opérant dans les wilayas d’Alger et Boumerdès, spécialisé dans le trafic d’êtres humains et la fraude. « Le réseau criminel fait passer clandestinement des personnes vers des pays étrangers en utilisant de faux papiers, avec la complicité de personnes activant à l’intérieur et à l’extérieur du pays, en échange d’énormes sommes d’argent , les victimes étant exposées à la fraude et à l’escroquerie », indiquent jeudi les services de la Gendarmerie nationale dans un communiqué. Le réseau criminel, note la même source, adopte une « méthode criminelle dans les transactions financières illégales, lors desquelles les membres recourent aux outils illégaux (cartes de paiement électroniques et monnaies virtuelles) afin de transférer des fonds en devise vers et de l’étranger, pour échapper au contrôle et ne pas laisser de traces de leurs transactions financières suspectes ». L’opération a permis « la saisie d’un grand nombre de passeports, de permis de conduire internationaux, de cartes de paiement électroniques et de PC utilisés dans la falsification de divers documents et sceaux », selon la même source.

Sahel central : près de 15 millions de personnes auront besoin d’une aide humanitaire
Le Coordinateur des secours d’urgence des Nations unies, Martin Griffiths, a déclaré, lors d’une réunion virtuelle jeudi sur la région du Sahel, que près de 15 millions de personnes au Mali, au Niger et au Burkina Faso auront besoin d’une aide humanitaire cette année, soit quatre millions de plus qu’il y a un an. Selon le responsable onusien, cette crise humanitaire croissante « est due à une confluence de facteurs, dont les conflits et l’instabilité politique, la pandémie et le changement climatique, et l’absence de possibilités de développement durable ». Pour réaliser de réels progrès, le chef d l’humanitaire des Nations unies a appelé à « mettre davantage l’accent sur la résilience, les solutions durables et la coopération entre les secteurs de l’humanitaire et du développement, ainsi que celui de la paix ». La communauté humanitaire aura besoin de près de 2 milliards de dollars pour la réponse humanitaire au Mali, au Niger et au Burkina Faso cette année, selon Martin Griffiths. L’année dernière, les organisations humanitaires ont atteint plus de 7 millions de personnes dans la région et ont collecté 700 millions de dollars de financement, un montant qui ne représente même pas la moitié de la réponse aux besoins des populations du Sahel, selon la même source. « Le tableau est sombre.
Les conflits, la sécheresse et l’insécurité alimentaire, la violence basée sur le genre – tout cela augmente plus rapidement que le soutien disponible », a fait valoir Griffiths.
Le nombre des personnes déracinées au Sahel a été multiplié par dix depuis 2013, passant de 217.000 à un niveau alarmant de 2,1 millions fin 2021, a noté pour sa part l’Agence de l’ONU pour les réfugiés (HCR). Le nombre de réfugiés dans les pays du Sahel central, à savoir le Burkina Faso, le Mali et le Niger, s’élève désormais à 410.000.

Un véhicule volé récupéré et deux individus arrêtés à Baba Hassen
Les éléments de la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale (GN) de Baba Hassen (Alger) ont récupéré une voiture volée appartenant à une agence de location de voitures et arrêté deux individus en 24h, a indiqué jeudi un communiqué des mêmes services. « Suite à une plainte déposée par un citoyen pour le vol d’un véhicule de type +Hyundai i10+ devant le domicile de l’un de ses proches à Baba Hassen, les éléments de la gendarmerie ont établi le signalement et lancé les recherches qui ont permis de localiser la voiture volée », précise la même source. Une patrouille appuyée par la brigade de recherches de la GN de Sidi Slimane, s’est rendue sur les lieux pour récupérer le véhicule volé, en stationnement à la cité des orangers (Boufarik). Les éléments de la GN ont procédé à l’arrêstation de deux individus qui se dirigeaient vers la voiture. Deux véhicules utilisés dans le vol ont été saisis. Après parachèvement des procédures légales en vigueur, les mis en cause en été déférés devant les juridictions territorialement compétentes, conclut la même source.

Le régulateur européen approuve la pilule anti-Covid de Pfizer
L’Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé jeudi avoir approuvé la pilule anti-Covid du fabricant Pfizer, commercialisée sous le nom de Paxlovid et qui doit devenir le premier traitement antiviral oral contre la maladie autorisé dans l’Union européenne. « Paxlovid est le premier médicament antiviral à administrer par voie orale qui est recommandé dans l’UE pour traiter le Covid-19″, a déclaré l’EMA dans un communiqué. Des études ont indiqué qu’il réduit significativement les hospitalisations ou les décès chez les patients risquant de développer une forme grave de la maladie, et devrait rester efficace contre le variant Omicron. Les antiviraux agissent en diminuant la capacité d’un virus à se répliquer, freinant ainsi la maladie. Ce type de comprimés pourraient potentiellement marquer un pas vers la fin de la pandémie car faciles à administrer: ils peuvent être pris chez soi avec un verre d’eau. Le régulateur a recommandé « d’autoriser Paxlovid pour le traitement du Covid-19 chez les adultes qui n’ont pas besoin d’oxygène supplémentaire et qui présentent un risque accru que la maladie devienne grave ».