OTHMANI

SAHBI OTHMANI, DG DE «NCA ROUIBA», RéAGIT SUR L’AFFAIRE DE DESTRUCTION DE LOTS DE JUS DE MARQUE «ROUIBA» : «Nous déployons toutes les démarches pour lever toutes équivoques »

Les services des douanes libyennes ont détruit, il y a quelques jours, une cargaison de 5 000 caisses de jus de marque Rouiba pour «non-conformité». Pour éclairer l’opinion publique, la direction de l’entreprise NCA-Rouiba a réagi dans un communiqué rendu public, pour faire savoir que «la destruction a touché un lot d’une expédition envoyée en juin 2018 ».

Soulignant d’emblée que l’affaire n’est pas récente, le DG de NCA a assuré que les produits en question sont «parfaitement conformes, analyses phytosanitaires à l’appui » avant de préciser que « la non-conformité concerne un lot de 5 000 caisses sur un lot de produits de 140 000 caisses expédiées en juin 2018 présentant un écart de 0,4% sur l’un de ses composants.» Dans ce sillage, le premier responsable du groupe affirme qu’«outre le fait que nous faisons valoir tous les éléments de preuves techniques prouvant la parfaite conformité de nos étiquetages, nous avons déployé toutes les démarches auprès des instances concernées afin de lever toutes équivoques» selon la même source. Soulignant avec pertinence  l’importance du marché libyen, et les relations «irréprochables  qui nous lient à nos partenaires Libyens» le responsable de NCA-Rouiba impute cette situation «à un incident technique sans gravité et sans incidences sur la santé et la sécurité des consommateurs», auquel, poursuit-il «il faudrait apporter toutes les réponses sans verser dans d’autres considérations particulièrement celles politiques. Le patron de NCA-Rouiba promet de mener toutes les investigations nécessaires afin de mettre la lumière sur ce qui parait, selon lui « être une tentative désespérée de porter atteinte à l’image de NCA-Rouiba et de tous les produits algériens présents en force sur les marchés internationaux». NCA-Rouiba rappelle son engagement à offrir des produits ayant «un haut niveau  de qualité et répondant à toutes les normes internationales» afin de garantir, a-t-il indiqué «la satisfaction et la sécurité de ses consommateurs. Sur l’exportation de ses produits vers le marché libyen ou ailleurs, le même responsable réaffirme qu’«ils sont conformes à l’exportation vers la Libye, mais aussi vers tous les marchés où nous sommes présents» citant à titre d’exemple, la France, l’Espagne et le Canada.
Med Wali

CE QU’EN PENSE LE PRÉSIDENT DE L’APAB :
«NCA-Rouiba dérange ses concurrents sur le marché international ! »

Par ailleurs, nous avons pris attache, hier, avec le président de l’association des producteurs des boissons (APAB), Ali Hamani, afin d’avoir de plus amples informations sur cette affaire qui a  vite fait  le tour des réseaux sociaux, depuis jeudi dernier. Hamani  dans ses réponses, nous indique  que l’entreprise NCA-Rouiba« subit une rude concurrence déloyale, peut être son existence dans le marché international dérange sérieusement ses concurrents» sans manquer de relever  «on a ciblé l’un des meilleurs produits algérien, afin de porter atteinte à  son image de marque sur le marché national et international» Maintenant, poursuit-il « il appartient à l’entreprise de réagir sur le plan légal» et de nous informer que même   l’association des producteurs des boissons, dont il préside « va le faire pour protéger le producteur algérien » a-t-il précisé. Concluant ses déclarations, en  relevant que « le produit de NCA-Rouiba commence à gagner une place sur la scène mondiale, sachant que l’opération d’exportation pour cette marque demeure un enjeu national et stratégique, auquel NCA- Rouiba accorde une vigilance particulière » a affirmé, Ali Hamani, hier.
M. W.